Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Conflit à la Méridionale : "Sans accord, il y aura de la casse sociale", prévient Jean Brignole

-
Par , France Bleu RCFM

Le secrétaire général du STC, invité sur RCFM de Vinti Minuti, a longuement évoqué le conflit à la Méridionale qui en est à son 18ème jour. Jean Brignole a une nouvelle fois plaidé pour un partenariat "équilibré" avec la Corsica Linea, Les négociations entre les deux compagnies se poursuivent.

Jean Brignole était ce lundi l'invité de Vinti Minuti
Jean Brignole était ce lundi l'invité de Vinti Minuti © Radio France - Patrick Vinciguerra

Des négociations qui se poursuivent, mais pas encore d'accord entre la Méridionale et la Corsica Linea, alors que les marins de la Méridionale sont en grève depuis 18 jours. Les deux compagnies travaillent à une offre commune en vue de l'attribution de la prochaine délégation de service public maritime de 7 ans, à compter de janvier 2021. 

"Pour l'instant rien n'est fait", a indiqué sur RCFM Jean Brignole. Il défend un partenariat "équilibré" entre les deux compagnies. Avec une présence aussi sur Bastia ? : "En tout cas pour nous, répond le leader du STC. Après si dans l'absolu les choses sont différentes, il faudra des garanties dans tous les domaines, et en particulier social. Parce que s'il n'y a pas d'entente  il y aura casse sociale. Il en va du devenir de centaines d'emplois"

Jean Brignole, secrétaire général du STC

Si les mêmes partis étaient dans l'opposition, ils auraient été peut-être plus virulents

Des garanties sociales, en matière d'emploi, seraient actuellement au cœur des discussions, pour compenser la perte du port de Bastia que la Corsica Linea ne serait pas prête à céder. Des négociations, âpres, seraient toujours en cours. En attendant, Jean Brignole regrette que les élus de la Collectivité de Corse n'aient pas répondu à son appel, ne se soient pas davantage impliqués dans ce dossier. "On peut se dire que si les mêmes partis étaient dans l'opposition, ils auraient été peut-être plus virulents (...) Les salariés, en grève depuis 18 jours, attendent des faits importants, des positions (...) Le juridique ne doit pas prendre le pas sur le politique"

Jean Brignole

Les offres doivent être déposées avant le 14 février, sachant que d'autres compagnies que la Méridionale et la Corsica Linea peuvent soumissionner. La Corsica Ferries, très discrète jusqu'à présent, n'a pas dit son dernier mot.

Vinti Minuti avec Jean Brignole, une émission à écouter ou réécouter dans son intégralité sur bleurcfm, à la rubrique Vinti Minuti 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess