Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Conflit Luxfer: les salariés occupent l'usine depuis ce lundi à Gerzat

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

L'usine Luxfer de Gerzat est occupée depuis ce lundi matin. Les anciens salariés ont décidé d'agir dans l'urgence, de crainte de voir disparaître leur outil de travail.

L'usine de Gerzat est bloquée
L'usine de Gerzat est bloquée © Radio France - Emmanuel Moreau

Une grosse chaîne ferme le portillon d'entrée du personnel. Un portillon que seuls une dizaine de salariés franchissent encore tous les jours, les salariés protégés, dont le licenciement a été refusé et qui viennent donc encore au travail. Les 126 autres salariés ont été licenciés, mais ce lundi, ils sont venus participer au blocage de l'usine. Ils ont apporté des matelas gonflables, des sacs de couchage et des duvets pour passer la nuit.

Une action décidée devant le risque de voir leur outil de travail détruit. Les représentants de la CGT et de la CFDT expliquent que la direction a tenté de détruire des machines, en particulier celles qui seraient nécessaires à une reprise du site sous forme de coopérative (Luxfer était spécialisée dans la fabrication de bouteilles de gaz à haute pression). Cette Scop, portée par les salariés, pourrait permettre de sauver 35 emplois, voire 55 dans un second temps. 

Un million d'€uros de bénéfice à Gerzat

Un nouvel épisode dans les relations plus que difficiles entre direction et syndicats. La CGT et la CFDT dénoncent une mauvaise volonté évidente de la part du groupe anglais, propriétaire de Luxfer, lors de la négociation du plan de sauvegarde de l'emploi et dans son application depuis. Derniers rebondissements: le bilan de Luxfer, publié en décembre 2019, a révélé que le site de Gerzat a fait un peu plus d'un million d'€uros de bénéfice en 2018 et la direction refuse toute idée de Scop. 

Les Luxfer demandent une intervention directe du ministre de l'Economie, Bruno Lemaire. Depuis 14 mois, ils ont multiplié les rendez-vous avec les différents services de l'Etat, les membres de cabinets ministériels, sans succès. Tout le monde se renvoie la balle. Les salariés ont le sentiment d'être abandonnés par l'Etat et en comprennent pas pourquoi rien n'est fait pour sauvegarder un savoir faire qu'ils sont les seuls à posséder en France. Ils veulent donc une médiation avec le seul décisionnaire, le ministre, pour que l'Etat oblige Luxfer à respecter ses obligations.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu