Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Conflit social à Corse Composites, le STC veut des négociations

-
Par , , France Bleu RCFM

Un mouvement social est engagé au sein de l’entreprise Corse Composites Aéronautiques. Le STC proteste contre le maintien en 2021 de mesures exceptionnelles prises après le premier confinement. La direction ne souhaite pas renégocier.

Le siège de Corse Composites Aéronautiques
Le siège de Corse Composites Aéronautiques - corse-composites-aeronautiques.com

Une quarantaine de personnes s'est réunie ce jeudi devant l'entrée de Corse Composite Aéronautiques dans la zone industrielle du Vazzio. La section STC de l'entreprise aéronautique effectue depuis quelques jours des débrayages pour protester contre le maintien de mesures prises de manière exceptionnelle l'an dernier à la sortie du premier confinement. 

Des mesures temporaires 

En juin 2020 Corse composite avait mis en place un plan de sauvegarde avec une cinquantaine de départs anticipés à la retraite, sur la base du volontariat mais également des aménagements d'horaires et le gel de certains acquis sociaux. Ces dernières mesures qui, selon le syndicat, devaient être temporaires, ont été reconduites lors des négociations annuelles de 2021, ce que dénonce le STC qui n'a pas signé cet accord et demande la reprise des négociations. 

Corse Composites Aéronautiques
Corse Composites Aéronautiques © Radio France - Jérôme Susini

Jacques Sereni, délégué STC à Corse Composites Aéronautiques

Jacques Sereni, délégué STC à Corse Composites Aéronautiques : « En juin dernier on nous a convoqué pour signer un accord sous la menace d’un plan de licenciements, on n’avait pas encore pâti de la crise Covid. Les ouvriers au chômage partiel sont les salariés les moins payés, on demande un rééquilibrage, une augmentation générale, l’attribution de la prime Macron. Les négociations ont été stériles…on est habitués (aux pressions) à chaque grève c’est comme ça. »

"Il faut relativiser"

De son côté la direction affirme qu'elle ne reviendra pas en arrière car il en va de la survie de l'entreprise. « Le secteur aéronautique a perdu 50% de son activité » explique Jean-Yves Leccia, le directeur général de Corse Composites « et nous avons perdu 6 millions d'euros en 2020 », il ajoute que contrairement à toutes les entreprises similaires, il n'a pas eu recours à des licenciements secs.

Jean-Yves Leccia directeur général de Corse Composites

Jean-Yves Leccia directeur général de Corse Composites : « _20% de l’entreprise est mécontente des évolutions salariales de cette année…on en prend acte_, on est arrivé à un accord qui sera appliqué. L’aéronautique a été fortement impactée par la crise, les sociétés appliquent des plans de licenciements massifs de 30 à 50%. De notre côté on a appliqué quelque chose de beaucoup plus soft au niveau social, on fait en sorte qu’il n’y ait pas de départ forcé, cela nous coûte mais c’est l’ADN de l’entreprise. »

L'entreprise devrait par ailleurs décrocher un nouveau marché avec le groupe Dassault Aviation pour un nouvel avion, un Falcon, qui serait le plus bel avion d’affaires du monde. Corse Composites a développé le ventre de cet avion, une première pour l'entreprise ajaccienne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess