Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Conforama : 1.900 suppressions de postes confirmées par l'entreprise

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Azur, France Bleu Occitanie, France Bleu Vaucluse

1.900 emplois vont être supprimés et 32 magasins fermés en France, c'est ce qu'a annoncé ce jeudi la direction de l'enseigne Conforma aux représentants des salariés lors d'un comité central d'entreprise. La réunion a été interrompue par des syndicalistes.

La direction de Conforama a confirmé que 1.900 emplois allaient être supprimés.
La direction de Conforama a confirmé que 1.900 emplois allaient être supprimés. © Maxppp -

À la suite d'un comité central d'entreprise près de Torcy (Seine-et-Marne), la direction de Conforama a annoncé aux syndicats ce jeudi, que 1.900 postes vont être supprimés et 32 magasins fermés. 

Un "seul plan" social

Les représentants du personnel, par l'intermédiaire du syndicat FO, avaient faire part de leurs craintes ce mardi au ministère de l'Économie et des finances, qu'il y ait une "deuxième vague de fermetures et de licenciements"

Conforama avait assuré à l'AFP mercredi, qu'il n'y aurait qu'un seul plan : "Sur les 193 magasins Conforama en France, 76 ont été déclarés déficitaires à la suite d'une analyse financière. Des mesures d'optimisation ont été appliquées ensuite à ces 76 magasins mais il s'est avéré que malgré cela, 32 d'entre eux devaient être fermés. Nous démentons fermement que les 44 autres soient promis à la fermeture et qu'il y ait un plan caché de liquidation de l'enseigne"

L'entreprise, détenue par le groupe sud-africain Steinhoff, fait état d'importantes pertes cumulées, de l'ordre de 500 millions d'euros en France depuis 2013. 

RETROUVEZ ICI LA LISTE DES MAGASINS MENACÉS DE FERMETURE

Le comité central d'entreprise suspendu

Environ 150 à 200 syndicalistes de la CGT mais aussi de FO sont à Torcy ce jeudi pour protester contre ce plan social. 30 d'entre eux ont fait irruption dans la salle où se tenait le comité central d'entreprise, la réunion a donc été suspendue. 

Le comité reprendra ce vendredi matin à 8h30 à Lognes en Seine-et-Marne, a annoncé la direction. De son côté, la CGT a déjà prévenu que si le comité reprenait, elle ferait encore en sorte de l'empêcher. 

Plus tôt dans la matinée, certains syndicalistes en étaient venus aux mains avec les agents de sécurité de l'hôtel où se tient le comité.