Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

Connerré : le succès des bains nordiques de la société Sulis

-
Par , France Bleu Maine

Alors que leur activité gite s'est retrouvé à l'arrêt avec la crise sanitaire, un couple de Sarthois s'est lancé dans la vente de bains nordiques. Pari gagnant. Un an après le démarrage de leur société à Connerré, ils enregistrent 50 commandes par mois et envisagent de recruter.

Un bain nordique commercialisé par la société Sulis de Connerré
Un bain nordique commercialisé par la société Sulis de Connerré - Sulis

La crise sanitaire les a contraints à changer leur fusil d'épaule. Jenna Ruokostenpohja et Paul-Antoine Tual qui dirigent un gîte au Moulin de la Cailletière, à Saint-Maixent depuis cinq ans, se sont lancés dans la commercialisation de bains nordiques. Avec le coronavirus, il n'avait plus assez de clients pour faire tourner leur gîte, le couple s'est donc reconverti. 

Ils ont créé leur société "Sulis" spécialisée dans la vente de bains nordiques, "la version écologique du jacuzzi" explique Paul-Antoine Tual, "une grande baignoire en bois que l'on pose en extérieur et qui va être chauffée par un feu de bois". 

50 commandes par mois

Et le succès est au rendez vous : "On a été très surpris, on ne s'attendait pas à une telle demande". L'entreprise basée à Connerré enregistre en effet 50 commandes par mois, "cela représente deux semi-remorques qui viennent chaque mois de Finlande", pays où se trouve leurs fournisseurs.

L'engouement pour ces bains nordiques s'explique en partie par la crise sanitaire. "Nos clients nous disent qu'aujourd'hui étant bloqués chez eux, ils veulent globalement améliorer leur habitat et pour eux faire l'acquisition d'un bain nordique, c'est voyager depuis leur jardin", relate l'entrepreneur.

Des recrutements à venir

La demande est telle que les fournisseurs n'arrivent plus à suivre. La plupart des fabricants annonce actuellement des délais allant de trois à six mois. La société sarthoise, grâce à son fournisseur finlandais, parvient à les réduire. Et ses gérants envisagent de se développer. "Aujourd'hui, nous cherchons des partenaires dans le grand ouest et on va certainement recruter en interne". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess