Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Construction bois : la Bourgogne-Franche-Comté montre l’exemple

jeudi 12 avril 2018 à 18:43 Par Jacky Page, France Bleu Bourgogne

La Bourgogne-Franche-Comté est une région pilote en matière de construction en bois. C'est par exemple ce qu'on a pu apprendre au cours du Forum international Bois Construction qui se tient depuis mercredi au parc des expositions de Dijon.

Des totems en bois conçus par le cabinet Chomette et Lupi et Associés Architectes sur le parvis du parc des expositions, à l'occasion du 8e Forum international Bois Construction
Des totems en bois conçus par le cabinet Chomette et Lupi et Associés Architectes sur le parvis du parc des expositions, à l'occasion du 8e Forum international Bois Construction © Radio France - Jacky Page

Dijon, France

Le Forum international Bois Construction se referme ce vendredi 13 avril au parc des expositions de Dijon. Le bois prend toute sa place dans le plan climat lancé le 6 juillet dernier. Il permet de compenser 20% des émissions de Co2 en France. Pour développer la filière de la construction dans ce matériau, une Alliance Bois construction, rénovation, environnement, a été signée ce jeudi entre la présidente du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, et la préfète de région, Christiane Barret. 

La filière bois représente dans la région près de 5.000 entreprises pour 25.000 emplois. Pour Marie-Guite Dufay, les atouts forestiers de la région sont "une force de frappe considérable pour son économie". "Nous sommes la première région de France pour la production de chêne et de douglas qui sont parfaitement adaptés à la construction. Nous avons ici du bois à volonté, et il faut vraiment tout faire pour l’exploiter le plus possible sur place".

20% des constructions individuelles en bois

"C’est le territoire où la filière bois pèse le plus dans l’économie régionale", renchérit la préfète. La région montre la voie, Jean-Philippe Bazot, président régional de FIBOIS, la fédération interprofessionnelle forêt-bois, en est convaincu en rappelant quelques chiffres : "on a des taux de plus de 20 % de construction bois en construction individuelle, et de l’ordre de 10 % en collectif". Mais dans certains pays, ces taux avoisinent les 50 %, ce qui indique bien qu’il reste une forte marge de progression.

Le bois peut être utilisé tel quel, ou bien transformé pour des usages précis, comme le lamellé-collé, ou encore le CLT, avec lequel on peut ériger des murs porteurs. Pierre Chomette, architecte parisien, est devenu familier du bois, qu’il utilise dans des projets d’établissements scolaires. Il a aussi conçu les trois totems, réalisés par des Compagnons du Devoir, qui s’élèvent devant le parc des expositions à l’occasion du forum. Chaque essence doit être à sa place : "par exemple, à l’extérieur, le douglas et le mélèze sont vraiment essentiels pour pouvoir tenir dans le temps. Bien évidemment, ils vieillissent, comme nos cheveux, ils deviennent gris, et après ils se stabilisent. Il faut savoir les mettre au bon endroit. On n’est pas obligé d’avoir le bois apparent, mais en structure".

Des projets novateurs à Dijon

Le bois est très souvent associé à d’autres matériaux, acier ou béton, dans des bâtiments de plusieurs niveaux. C’est le cas de plusieurs projets dijonnais, un immeuble de bureaux de 7 étages dans la ZAC Heudelet, ainsi qu'un parking démontable, et le futur siège de la Caisse d'Epargne de Bourgogne-Franche-Comté au parc d'activité Valmy. Mathias Romvos, architecte du cabinet GRAAM, à Montreuil, qui a travaillé sur ces trois bâtiments, est persuadé que notre région a un bel avenir dans la construction bois : "autrefois, c’était une niche, des gens qui voulaient acquérir des projets en bois. Maintenant il y a une prise de conscience collective sur l’aspect environnemental. Dans cette région, nous avons toutes les compétences, nous avons du bois, on pourrait construire tous les équipements en bois, un bon nombre de logements et de bâtiments tertiaires en bois, tout en maintenant une économie locale".