Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Construction de logements neufs : chute de 7% en France, hausse de 50% dans le Territoire de Belfort

mardi 5 mars 2019 à 18:33 Par Clément Lacaton, France Bleu Belfort-Montbéliard

Le secteur du BTP s'attend à une année morose : le nombre de permis de construire a chuté de plus de 7% l'an dernier en France. Dans le Territoire de Belfort et le Doubs, on en est loin, avec respectivement +49% et +8%.

Construction d'une maison neuve à Meroux, dans le Territoire de Belfort (archives).
Construction d'une maison neuve à Meroux, dans le Territoire de Belfort (archives). © Maxppp - Lionel Vadam

Belfort, France

La construction de logements neufs s'effondre en France : -7% l'an dernier, selon les chiffres publiés par la Fédération française du bâtiment. Les ventes de maisons ont même reculé de plus de 11% l'an dernier. Pourtant la demande de logements est forte, notamment de logements sociaux. Partout en France, le secteur du BTP s'attend à une année difficile, surtout dans les zones rurales et périurbaines.

+50% dans le Territoire de Belfort

REPORTAGE FRANCE BLEU BELFORT-MONTBELIARD / CLEMENT LACATON

Les professionnels du bâtiment pointent du doigt la politique du gouvernement en matière d'aides à la propriété (ex : prêt à taux zéro) et tirent le signal d'alarme, main dans la main avec des associations comme la Fondation Abbé Pierre, face à un nombre de permis de construire lui aussi en baisse de plus de 7% au niveau national. 

Le Nord Franche-Comté s'en sort plutôt bien : si on regarde les logements neufs, le nombre de permis de construire est en hausse, de 8% dans le Doubs et... de près de 50% (48,8%) dans le Territoire de Belfort, toujours selon la Fédération française du bâtiment. 

Nombre de "logements autorisés" (permis de construire) en hausse dans le Territoire de Belfort (source :  CERC Bourgogne Franche-Comté, observatoire régional de la filière Construction). - Aucun(e)
Nombre de "logements autorisés" (permis de construire) en hausse dans le Territoire de Belfort (source : CERC Bourgogne Franche-Comté, observatoire régional de la filière Construction).
Nombre de "logements autorisés" (permis de construire) en hausse dans le Doubs (source :  CERC Bourgogne Franche-Comté, observatoire régional de la filière Construction). - Aucun(e)
Nombre de "logements autorisés" (permis de construire) en hausse dans le Doubs (source : CERC Bourgogne Franche-Comté, observatoire régional de la filière Construction).

Les choses ont évolué et maintenant on ne peut plus dire que Belfort ne vit qu'avec General Electric. GE, c'est moins de 5% des achats de logements neufs sur Belfort." (Damien Meslot, maire de Belfort)

Deux départements qui s'en sortent donc très bien, mais la situation reste fragile, avec une grosse incertitude soulevée par Paul Curti, président de la Fédération BTP 90 : "Le point d'interrogation c'est le devenir de General Electric. Nous sommes complètement dépendants des deux grosses industries, GE et Peugeot. On le voit bien, quand Peugeot investit dans son usine, avec des projets de création d'emplois, le bâtiment s'en sort bien. Quand General Electric programmait d'augmenter son activité sur Belfort, on a vu des bâtiments sortir de terre. Le secteur du BTP est lié au maintien de l'emploi GE sur le Territoire..."

Or dans le dossier General Electric, il est question de suppressions de postes dans la branche énergie, malgré la promesse de créer 1 000 emplois après le rachat de la branche énergie d'Alstom en 2015.

Permis de construire : +32% à Belfort...

Le maire de Belfort Damien Meslot se dit "inquiet" pour GE, mais pas pour le logement, avec une hausse des permis de construire de 32 % : "Les choses ont évolué et maintenant on ne peut plus dire que Belfort ne vit qu'avec General Electric. GE, c'est moins de 5% des achats de logements neufs sur Belfort."

...et -14% à Montbéliard

La maire de Montbéliard de son côté a délivré moins de permis de construire l'an dernier (-14%). "Par contre, tempère Marie-Noëlle Biguinet, nous avons beaucoup de réhabilitations, tout le quartier de l'ancien hôpital où de nombreux logements sont à vendre et trouvent preneur. Donc les permis de construire c'est une chose, mais les rénovations importantes c'est autre chose, et ça fait marcher également le bâtiment."

Problème : souvent, les logements neufs ou rénovés laissent derrière eux des logements vides en centre-ville...