Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Contrat record pour Alstom : les retombées pour Belfort quasi nulles selon la CGT

vendredi 13 novembre 2015 à 10:28 Par Thierry Campredon, France Bleu Belfort-Montbéliard

Alstom a décroché un contrat record de plus de trois milliards d'euros avec l'Inde pour la construction de 800 mille locomotives fret, mais ce contrat fournira pas ou peu d'activité pour le site de Belfort affirme la CGT d'Alstom

Pascal Novelin, délégué CGT Alstom Transport
Pascal Novelin, délégué CGT Alstom Transport © Radio France - Thierry Campredon

Belfort, France

Si la direction d'Alstom n'est pas peu fière de la signature de ce contrat de 800 locomotives avec l'Inde, la CGT est beaucoup plus mesurée. Pascal Novelin, délégué CGT d'Alstom Transport déplore que ce contrat n'apportera rien ou pas grand chose pour le site de Belfort : _"même si il y a quelques retombées au niveau de l'**ingénierie, __ces locomotives ne seront pas fabriquées sur Belfort** puisqu'elles seront intégralement réalisées là-bas, c'est quand même désolant d'avoir un contrat mirobolant mais qui ne profitera pas aux salariés belfortains. Aujourd'hui on négocie pour que la direction fasse fabriquer une dizaine de locomotives à Belfort vu qu'en Inde il n'y a rien, mais on n'a peu d'espoir"._

Surfer sur la vague du succès

Malgré les réticences et les doutes de la CGT, ce contrat avec l'Inde permet tout de même de redorer l'image d'Alstom à travers le monde. Un succès sur lequel le constructeur souhaite surfer mais aussi les salariés : "aujourd'hui nous sommes sur des appels d'offres de la part d'Akiem, une filiale française de la SNCF, qui a besoin de locomotives et nous mettons donc la pression sur la direction pour qu'elles soient fabriquées à Belfort.

"Nous comptons beaucoup sur le TGV du futur"

Pessimiste il y a encore un an, Pascal Novelin est aujourd'hui un peu plus rassuré sur l'avenir du site belfortain : "les perspectives sont un peu meilleures puisque nous venons d'obtenir un contrat avec les suisses de la SBB, et puis nous comptons beaucoup également sur le TGV du futur, il faut donc que les pouvoirs publics fassent le maximum pour que ces commandes bénéficient au site d'Alstom à Belfort car aujourd'hui nous ne sommes pas encore rassurés quant à la pérennisation des emplois existants".

3 Question à Pascal Novelin