Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Contre la loi travail : opération péage gratuit à Dijon-Sud

mardi 5 juillet 2016 à 18:48 Par Jacky Page, France Bleu Bourgogne

A l'occasion de cette 12ème journée d'action contre la loi travail, les syndicats s’étaient donné rendez-vous sur l'autoroute près de Dijon ce mardi 5 juillet 2016, pour une opération péage gratuit.

Péage occupé et passage gratuit pour tous les véhicules
Péage occupé et passage gratuit pour tous les véhicules © Radio France - Jacky Page

Dijon, France

De 10h30 à midi, une cinquantaine de militants CGT, FO, FSU, et Solidaires ont investi le péage de Dijon-Sud, à la sortie de l'A31, et maintenu les barrières levées pour laisser passer le trafic sans bourse délier. Dernière action avant l'été, et alors que Manuel Valls annonçait un nouveau recours au 49.3 à l'Assemblée nationale pour forcer l'adoption de la loi contestée. « On essaie de faire notre 49.3 de l’action sociale ! » s’exclame un militant en agitant un drapeau de la CGT devant le pare-brise d’une voiture qui aborde le péage.

«On montre qu’on reste mobilisés contre la loi travail, même en ce début de vacances. Ce n’est pas fini, on ne lâchera pas » ajoute le syndicaliste, tandis que l’automobiliste à l’arrêt baisse sa vitre pour prendre un tract. « Ils ont bien raison », approuve cet usager, avant de préciser qu’il serait bien en grève s’il en avait la possibilité. Si la plupart des automobilistes se montrent conciliants et prennent plutôt avec le sourire cette opportunité rare d’utiliser l’autoroute sans payer, d’autres prennent la mouche contre les syndicats dont ils ne partagent pas les opinions sur la loi travail. « Je veux travailler, connard ! » lance une conductrice à un militant offusqué.

"Cette loi ne créera pas d'emplois"

Élie Lambert, le secrétaire du syndicat Solidaires en Côte-d'Or, n'a pas d'états d'âme par rapport à l'argent que cette action fait perdre à la société d'autoroutes : « Nous, on considère que de toute façon, on n’a pas à payer pour des infrastructures que la population a déjà financé plusieurs fois, et sur lesquelles s’engraissent les sociétés d’autoroutes». A l'écart, des employés de la société d'autoroute APRR attendent l'arrivée d'un huissier, appelé à constater l'occupation du péage, en vue d'éventuelles poursuites.

Édouard Guerreiro, secrétaire général de Force Ouvrière en Côte-d'Or, ne veut pas baisser les bras. « L’article 2 de ce projet de loi, dit-il, va conduire à des accords d’entreprises qui pourront être moins-disants par rapport à la branche. Cela va casser l’égalité de droit des salariés et créer du dumping social et économique. Ce n’est pas comme ça que les emplois vont redémarrer, et cette loi ne créera pas d'emplois ». Après cette action au péage de Dijon Sud, les syndicats se sont retrouvés place de la République pour proposer aux passant de participer à une votation citoyenne sur la loi travail.