Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Contre la réforme des retraites enseignants, gilets jaunes et étudiants rassemblent leurs forces

-
Par , France Bleu Béarn

Une centaine d'enseignants, gilets jaunes et étudiants se sont réunis en Assemblée générale ce jeudi après-midi à l'Université de Pau. Ils envisagent des actions communes, souhaitent élargir la mobilisation et l'inscrire dans la durée.

Une centaine d'enseignants, gilets jaunes et étudiants se sont réunis en Assemblée générale ce jeudi à l'Université de Pau.
Une centaine d'enseignants, gilets jaunes et étudiants se sont réunis en Assemblée générale ce jeudi à l'Université de Pau. © Radio France - Manon Claverie

Pau, France

"Notre obsession doit être de faire grandir la grève. Au bout d'un moment, Emmanuel Macron n'aura d'autre choix que de reculer" sur la réforme des retraites. Au tableau, Cyrille Marconi, prof d'Histoire du droit à l'Université de Pau, introduit l'Assemblée générale. 

Deux heures et demie d'AG pour trouver de nouveaux modes d'action

Pendant près de deux heures et demie les 80 enseignants, la quinzaine de gilets jaunes et les quelques étudiants présents s'interrogent : Peut-on bloquer des établissements ? Quel sera l'emploi du temps du président, mardi, qui viendra à Pau inaugurer le bus à hydrogène Fébus, comment lui démontrer le mécontentement que suscite la réforme des retraites ? 

Si tous sont d'accord pour reconduire la grève, d'autres s'interrogent sur son efficacité. "Quand on est enseignant, on ne produit rien. Ce qu'il faudrait, c'est bloquer des centres commerciaux, des lieux stratégiques", propose un professeur de Garlin. 

Mes collègues et moi sommes en grève illimitée. Nous devons mener des actions tous les jours.

Pour beaucoup d'entre eux, il ne faut plus se contenter de deux manifestations par semaine. "Je n'aime pas la rhétorique syndicale des 'temps forts' de mobilisation, qui sous-entendent qu'il y aurait aussi des temps faibles. Mes collègues et moi sommes en grève illimitée. Nous sommes en lutte tous les jours, faisons des assemblées générales régulières. Nous devons mener des actions quotidiennes !", insiste une autre enseignante. 

Une gilet jaune prend la parole. "Depuis le 17 novembre 2018, je suis dans la rue pour défendre chaque cause. J'aimerais que, si on gagne ce combat des retraites, le mouvement ne s'arrête pas et lutte contre la précarité dans son ensemble", demande-t-elle. 

Les profs grévistes envisagent de bloquer des établissements 

A la sortie Guillaume, prof à Lembeye, est fier de cette convergence. "On tombe tous d'accord sur le fait que le gouvernement méprise tout le monde, y compris ses propres fonctionnaires. Comme nous, les gilets jaunes en ont marre qu'on leur crache dessus. Ils nous apportent un regard très intéressant."

Les enseignants envisagent de bloquer des établissements scolaires la semaine prochaine. D'autres lieux stratégiques pourraient l'être. La grève, elle, est reconduite. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu