Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Fusillade dans les rues de Strasbourg : l'hypercentre bouclé par la police.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait

Économie – Social

Contre la suppression de 1000 postes chez SoLocal (ex-Pages Jaunes), manifestation à Eysines

jeudi 12 avril 2018 à 15:39 Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde

Mobilisation ce jeudi dans les 21 agences SoLocal (ex-pages jaunes) en France, contre le plan de suppression d'un quart des effectifs du groupe d'ici à 2019. A Eysines, 52 des 370 postes sont menacés.

Environ 80 salariés de SoLocal se sont rassemblés à Eysines
Environ 80 salariés de SoLocal se sont rassemblés à Eysines © Radio France - Stéphanie Brossard

"Ce plan a eu l'effet d'une bombe quand il a été annoncé en février" raconte Linda Rathelot déléguée CGT sur le site SoLocal d'Eysines. Le groupe maison-maire des Pages Jaunes et de Mappy notamment, entend supprimer de 1000 emplois d'ici deux ans, dont 800 dès 2018 (sur un total de 4400 salariés répartis sur 21 sites en France).  "Certains ont 20 ans, 30 ans de boîte. Il y a de la tristesse et de la colère mais on va se battre". Environ 80 salariés ont manifesté à la mi-journée à l'extérieur des grilles du site à Eysines.

C'est un plan de restructuration, destiné, explique la direction, à faire du groupe, un champion du digital, et à renouer avec une croissance du chiffre d'affaire (en retrait depuis 8/9 ans) en 2019.  Sauf que cette transformation numérique a déjà été largement amorcée, rétorquent les syndicats, qui y voient juste un moyen, pour les actionnaires de s'enrichir un peu plus, en réduisant la masse salariale. 

Belhassen Essaadi, délégué CFDT chez SoLocal "un plan purement financier"

Rassemblement à Eysines comme partout en France - Radio France
Rassemblement à Eysines comme partout en France © Radio France - Stéphanie Brossard

A Eysines, 52 postes seraient supprimés sur un total de 370 emplois.  Le plan de suppression d'emplois doit finalisé au plus tard, à la fin du mois de juin.