Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Contre le paquet à 10€, les buralistes de Corrèze et de Haute Vienne s'en prennent aux radars

jeudi 20 juillet 2017 à 23:19 Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin

En Corrèze, comme dans d'autres départements de France, les buralistes ont bâché les radars, ce jeudi soir, pour dénoncer le projet de passage du prix de paquet de cigarettes à 10€.

Les buralistes de la Corrèze ont bâché les quinze radars automatiques de vitesse du département
Les buralistes de la Corrèze ont bâché les quinze radars automatiques de vitesse du département © Radio France - Nicolas Blanzat

Corrèze, France

"C'est un coup de semonce", selon leurs propres mots, que les buralistes de la Corrèze viennent de lancer ce jeudi soir. Ils s'en sont pris, comme dans d'autres départements de France, aux quinze radars installés sur le territoire. Ils les ont bâchés avec un sac poubelle tout en y scotchant une affiche pour dénoncer le projet de passage du prix de paquet de cigarettes à 10€. Un projet "sans concertation avec la profession ni prise en compte du marché parallèle", selon les buralistes, qui veulent "dire non à cette mesure absurde." Leur objectif : taper au portefeuille de l'Etat qui veut taper dans le leur, selon eux. Pour Frédéric Vergne, le président de la chambre des buralistes en Corrèze, "il est hors de question d'accepter un paquet à 10€ alors que 27% du tabac vient du marché parallèle, est acheté aux frontières ou sur internet." Les buralistes évoquent aussi la mise en péril de leurs commerces si une telle mesure venait à être actée alors que la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, dit vouloir le faire d'ici trois ans. Une opération similaire a été menée en Haute Vienne ; 17 radars ont été ainsi bâchés.