Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Contrôle des arrêt-maladies : l'ordre des médecins de Dordogne pas d'accord avec le Medef

-
Par , , France Bleu Périgord

Le représentant du patronat propose de contrôler encore plus les arrêts-maladie délivrés par les médecins. Le secrétaire général de l'Ordre des médecins de Dordogne lui demande, en quelque sorte, de balayer devant sa porte et de s'interroger sur ce qui passe dans les entreprises.

Carte Vitale
Carte Vitale © Maxppp -

Les propositions du Medef pour lutter contre l'augmentation des arrêts maladie ne plaisent pas du tout aux représentants des médecins du Périgord. Le président du syndicat patronal Geoffroy Roux de Bézieux veut renforcer les contrôles de l'Assurance maladie, afin d'éviter les abus, et suggère "un contrôle systématique après le quatrième arrêt prescrit" et une action ciblée sur les "médecins gros prescripteurs"

Pour le secrétaire général de l'Ordre des médecins en Dordogne, Jean-Louis Desage, "la CPAM a déjà mis une pression énorme sur le contrôle des arrêts de travail depuis quelques années. Tous les arrêts longs sont systématiquement contrôlés et plus de 95% d'entre eux sont totalement justifiés. Et les médecins qui prescrivent beaucoup d'arrêts courts sont déjà très contrôlés. Ce qui ressort des premières études menées avec les caisses de la Sécurité sociale, c'est que les médecins ne sont pas des délinquants !"

Le docteur Desage envoie également un message clair au représentant des patrons : "au lieu de reprocher toutes les fautes aux professionnels de santé et aux salariés, le Medef devrait voir les relations conflictuelles entre les salariés et les patrons qu'il y a au sein des entreprises, et qui peuvent induire aussi des arrêts de travail." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess