Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Convention citoyenne pour le climat : rejet de la proposition de réduction du temps de travail à 28 heures

-
Par , France Bleu

Les 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat ont rejeté ce samedi la proposition visant à réduire le temps de travail à 28 heures hebdomadaires. Elle ne fera donc pas partie des mesures figurant dans le rapport remis au gouvernement.

Illustration Convention citoyenne pour le climat le 15/11/2019 au CESE (Conseil économique, social et environnemental) à Paris
Illustration Convention citoyenne pour le climat le 15/11/2019 au CESE (Conseil économique, social et environnemental) à Paris © Radio France - Sixtine Lys

Il s'agit de la première mesure rejetée par les membres de la Convention pour le climat, choisis par tirage au sort pour présenter des propositions afin de lutter contre le réchauffement climatique. Les 150 citoyens, réunis depuis vendredi au sein du Conseil économique, social et environnemental, n'ont pas approuvé ce samedi la proposition de diminuer le temps de travail à 28 heures hebdomadaires. 

La mesure visant à "réduire le temps de travail sans perte de salaire dans un objectif de sobriété et de réduction de gaz à effet de serre" a été rejetée à 65%. Certains intervenants se sont inquiétés des conséquences économiques et de l'image qu'une adoption donnerait de leurs travaux.

Une proposition "déconnectée de la réalité"

Selon Mélanie, une des membres de la Convention, cette mesure est "totalement déconnectée de la réalité et c'est indéfendable dans le contexte actuel. Elle discrédite totalement la convention, c'est donner le bâton pour se faire battre. Si c'est proposé, ça sera rejeté et ça aura juste discrédité notre travail".

Le partage c'est beau mais avec la crise actuelle, ce n'est pas possible. - Marie-Hélène, membre de la Convention citoyenne pour le climat

Marie-Hélène a expliqué de son côté avoir travaillé toute sa vie "50 heures par semaine en élevant seule deux enfants". Selon elle, "c'est toujours les mêmes qui travaillent moins, toujours les mêmes qui travaillent plus et pour des salaires minables".

Au contraire, Sylvie a défendu cette mesure : "Le télétravail avant c'était un ovni, personne n'imaginait ça. Mais l'application de cette mesure, ça n'est pas dans six mois, c'est dans dix ans, il faut se projeter et réfléchir".

Les propositions approuvées par les 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat feront l'objet d'un rapport remis dimanche à la ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne. Les citoyens seront ensuite reçus le 29 juin prochain par Emmanuel Macron

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu