Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

"Convergence des luttes" : plus de 3 000 manifestants à Nancy, selon la CGT. Près de 500 à Épinal.

jeudi 19 avril 2018 à 17:00 Par Mohand Chibani et Laurent Watrin, France Bleu Sud Lorraine

Une nouvelle journée de mobilisation, ce jeudi 19 avril 2018, a réuni plusieurs milliers de personnes dans les rues de Nancy et d'Épinal, à l'appel des syndicats CGT, Solidaires et FSU. Mot d'ordre : "la convergence les luttes".

Plusieurs milliers de personnes dans les rues à Nancy et Epinal pour la "convergence des luttes".
Plusieurs milliers de personnes dans les rues à Nancy et Epinal pour la "convergence des luttes". © Radio France - Laurent Watrin

Nancy, France

Cheminots, étudiants, enseignants, et retraités... Environ 3 500 manifestants, selon la CGT, ont répondu à l'appel à manifester, auxquels s'étaient associé les syndicats Solidaires, FSU et l'UNEF. Tous unis derrière des banderoles hostiles à la politique d'Emmanuel Macron et de son gouvernement. Pétards, feux de bengale, sonos sur les camions. 

Cette journée a fait renaître l'espoir, pour Pascal Debay, numéro un de la CGT en Meurthe-et-Moselle, d'un front unique des mécontentements : "Il y a, dans ce pays, une colère qui est en train de grandir, donc notre slogan 'On y va tous ensemble' consiste à organiser les salariés et à faire monter les revendications pour aller gagner de nouveaux droits". 

Les étudiants et les enseignants opposés à la réforme de l'Université ont donné de la voix sous la bannière du syndicat FSU. - Radio France
Les étudiants et les enseignants opposés à la réforme de l'Université ont donné de la voix sous la bannière du syndicat FSU. © Radio France - Laurent Watrin

Etudiants-salariés : même combat

Près de 300 étudiants ont rejoint le cortège, après avoir tenu leur assemblée générale, à l'issue de laquelle une majorité d'entre eux s'est prononcée pour la poursuite du blocage de la faculté des Lettres de Nancy, jusqu'à la prochaine AG, prévue le 9 mai, c'est-à-dire après les vacances de printemps qui débutent ce vendredi. "J'ai voté contre et on n'a pas écouté les anti-blocage", regrette Mélanie, étudiante en psychologie. Après avoir réfléchi, elle considère aujourd'hui que la réforme de l'Université n'est "pas si mal que ça".

"On y va tous ensemble" slogan arboré par les militants de la CGT - Radio France
"On y va tous ensemble" slogan arboré par les militants de la CGT © Radio France - Laurent Watrin

Les étudiants en lutte, sous la bannière de l'UNEF, et des enseignants de la FSU scandant des slogans anti-capitalistes, ont rallié le cortège nancéien, à bord d'un camion loué chez une marque de la grande distribution. 

Des syndicalistes du centre psychiatrique de Nancy dans la manifestation. - Radio France
Des syndicalistes du centre psychiatrique de Nancy dans la manifestation. © Radio France - Laurent Watrin

Des retraités, des personnels du secteur sanitaire et social, des cheminots. Dans les Vosges, la manifestation, partie de la place Foch, à Épinal, a rassemblé jusqu'à 500 personnes.

Des militants du PCF, de Lutte Ouvrière et de la France Insoumise s'étaient également joint à ce rassemblement.