Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Nancy, clients et commerçants heureux de se retrouver

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Forte affluence dans les commerces nancéiens en ce samedi du week-end de la Pentecôte après plus d'un mois de fermeture. Au niveau des finances les commerçants espèrent sauver les meubles.

Des files d'attente de plusieurs mètres de long devant les grandes enseignes
Des files d'attente de plusieurs mètres de long devant les grandes enseignes © Radio France - Léo Limon

Des retrouvailles entre commerçants et clients. Les commerces classés "non-essentiels" ont pu rouvrir leurs portes ce mercredi et ce samedi sonnait comme le jour du grand rendez-vous. Rendez-vous honoré à en croire les rues bondées de monde du centre-ville de Nancy, ce samedi après-midi.

Le bonheur de retrouver les gens et la ville

Retrouver les boutiques c'est un pur bonheur pour Valérie, une cliente : "je me suis mise sur mon 31 juste pour venir en boutique". Un enthousiasme partagé par Carine, "acheter des vêtements ça remonte le moral". Une reprise qui anime un peu plus la ville et ça, ça plaît beaucoup à Océane qui profite du "bonheur de retrouver les gens et la ville", "c'est une renaissance !!!" s'exalte à son tour Germain.

Rattraper le temps perdu

Du côté des commerçants, la reprise était attendue de pied ferme. Il va falloir maintenant rattraper le temps perdu et les pertes financières provoquées par les différentes périodes de fermeture. Dans son magasin de vêtements, Malik Belly assiste à une affluence digne d'un premier jour de solde, mais ça ne sera pas suffisant : "on rattrapera jamais ce qu'on a perdu parce qu'on est surchargé en stock. Toute la collection hiver n'a pas été vendue. Le stock est à payer mais on ne le vend pas ou alors avec une marge de zéro sans que l'on gagne un centime".

Un grand déballage est organisé le 5 juin pour permettre aux commerçants de proposer des promotion sur le début de la nouvelle collection. A cela s'ajoutent également les soldes d'été, du 30 juin au 27 juillet. Les commerçants croisent maintenant les doigts pour que la météo s'ajuste à leur calendrier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess