Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Le plan Alerte enlèvement déclenché pour retrouver Mia, une fillette de 8 ans enlevée par trois hommes dans les Vosges

Cordemais : Écocombust "n'est pas la solution" pour le gouvernement

-
Par , France Bleu Loire Océan

Pour maintenir l'activité à la centrale électrique de Cordemais, EDF a pour projet de remplacer le charbon par des déchets de bois. Sauf que pour le gouvernement - qui a décidé de fermer toutes les centrales à charbon - il n'est pas satisfaisant.

La centrale EDF de Cordemais vue de l'estuaire de la Loire
La centrale EDF de Cordemais vue de l'estuaire de la Loire © Radio France - Pascal Roche

L'État veut fermer toutes les centrales à charbon française d'ici 2022, sachant qu'EDF lui a demandé une prolongation jusqu'en 2024 pour Cordemais. Notamment parce que le groupe travaille sur son projet Écocombust pour maintenir l'activité de sa centrale de Loire-Atlantique. Il vise à remplacer le charbon par des déchets de bois pour produire de l'électricité.

Ce projet ne concernerait qu'une toute, toute petite partie de la production

Mais ce projet, "ce n'est pas la solution" pour Emmanuelle Wargon, la secrétaire d'État à la transition écologique, invitée de France Bleu Normandie ce lundi matin. "On va continuer à regarder ce qu'il est possible de faire, mais ça ne concernerait qu'une toute, toute petite fraction de production puisqu'on serait à 10% maximum de ce qui est produit aujourd'hui à Cordemais"

Un rendement  très mauvais

Au-delà de ça, Emmanuelle Wargon estime que "ce n'est pas bien d'utiliser du bois ou de la biomasse pour produire de l'électricité parce que le rendement est très mauvais : il en faut vraiment beaucoup pour produire peu d'électricité et ce sont des produits précieux. Donc ce n'est pas bon pour la planète d'utiliser ces produits pour produire de l'électricité"

Cordemais continuera de fonctionner jusqu'en 2024 voir 2026

À propos de l'avenir de Cordemais, Emmanuelle Wargon annonce ce lundi après-midi que la centrale ne fermera pas avant 2024 voir 2026, le temps que l'EPR de Flamanville soit opérationnel. Sachant qu'à partir de 2022, elle ne fonctionnera plus qu'à 10% de ses capacités, pour se rapprocher au plus près de la volonté du gouvernement de fermer toutes les centrales à charbon. La secrétaire d'État à la transition écologique devrait venir ce vendredi à Cordemais.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess