Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : 25 à 30% des petites entreprises sont au bord du gouffre dans les Landes

-
Par , France Bleu Gascogne

Lors de son assemblée générale vendredi, la Chambre de Commerce et d’Industrie des Landes a présenté un premier bilan de la situation économique des entreprises landaises. L’impact de la crise sanitaire a été massif et inédit

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Steven Gouaillier

Ils étaient nombreux à s’être donné rendez-vous,  à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Mont-de-Marsan. Chefs d’entreprises, conseillers départementaux, tous étaient venus écouter le bilan économique de la crise sanitaire qui frappe le département.

Toutes les composantes de l’économie en chute libre

Selon une étude menée fin juillet 2020 par la CCI, l’économie landaise s’est effondrée. « De nombreux chiffres sont largement négatifs par rapport à 2019 », souligne Pascal Dussin, directeur des informations économiques à la CCI.
Le chiffre d’affaires est en baisse de 8,12 %. Conséquence directe : les recrutements ont reculé de 10,2 %, avec une chute des contrats intérimaires de 21 %. Enfin, 25 à 30 % des entreprises sont aujourd’hui dans une situation critique. « Ce sont de petites entreprises, explique Pascal Dussin. Dans le commerce, la restauration et l’événementiel, ces entreprises souffrent particulièrement, y compris les entreprises à l’intérieur des terres. Elles ont connu des restrictions au niveau des férias, ce qui a particulièrement pénalisé les cafetiers à Mont-de-Marsan, Dax ou dans d’autres villages. »

Il en va de soi, les demandes d’emplois ont, elles aussi, augmenté, de presque 9 %. Pourtant, Pascal Dussin tempère ce chiffre. « C’est plutôt une bonne note par rapport à la moyenne nationale ! On a observé, au mois d’août, que les chefs d’entreprises avaient embauché plus par rapport aux entreprises de la Nouvelle-Aquitaine. Il y a +10 % d’embauches contrairement à des recrutements qui reculent de 12 % dans la région. D’ailleurs, le chômage partiel a permis aux entreprises de conserver leurs effectifs au complet. On est aujourd’hui à 20 % des entreprises qui déclarent avoir réduit leurs effectifs, ce qui n’est pas très loin de la période de référence. »

La lumière au bout du tunnel ?

Pourtant, si 59% des entreprises du département affichent une baisse du chiffre d’affaires sur les six derniers mois, Jean-Marc Laborie, directeur départemental de la Banque de France, estime que la situation aurait pu être plus dramatique encore. « Tous les accompagnements, au plus près des entreprises, ont permis d’éviter le pire ! Elles ont bénéficié de PGE (prêts garantis par l’Etat), de reports de charges, de reports de cotisations auprès de l’URSSAF ce qui permet aux entreprises de ne pas trop affecter leur trésorerie. » On note également une amélioration de certains indicateurs en juillet, notamment en termes d’activité, de chiffre d’affaires ou encore de carnets de commande. Si l’avenir est encore flou pour les chefs entreprises, la CCI des Landes se veut optimiste et met en avant ce chiffre pour les semaines à venir : 31 % des entreprises sondées affirment investir à l’avenir, au premier trimestre 2021.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess