Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 53 en orange

Coronavirus : 290 postes menacés de suppression à Stélia Méaulte

-
Par , France Bleu Picardie

Le site samarien fait partie des filiales d'Airbus qui vont être touchées par des restructurations.

Plusieurs centaines de salariés se sont rassemblés ce jeudi matin devant le site de Méaulte pour une réunion d'information syndicale
Plusieurs centaines de salariés se sont rassemblés ce jeudi matin devant le site de Méaulte pour une réunion d'information syndicale © Radio France - Claudia Calmel

La décision était attendue, le chiffre a fini par tomber. 290 postes pourraient être prochainement supprimés sur le site Stélia de Méaulte près d’Albert dans la Somme.

Airbus, la maison mère, veut se séparer de 4 925 employés en France et de près de 15.000 dans le monde. L'entreprise aéronautique avait annoncé mardi un plan de restructuration pour faire face aux conséquences de la crise du coronavirus et de la baisse du trafic aérien qu'elle a entraînée.  Stélia fabrique des pointes avant d'avions Airbus. Le site emploie 1400 salariés. 

Près de 400 d'entre eux-étaient rassemblés jeudi devant les grilles de l'usine pour une réunion d'information syndicale et pour clamer leur opposition face à la perspective de licenciements secs. 

Une première réunion de négociation avec la direction du groupe Airbus est prévue lundi. 

Le site Airbus de Toulouse devrait être le plus durement touché par le plan de restructuration de l'avionneur : 3 378 postes y sont menacés.

Ecoutez le reportage de France Bleu Picardie après la réunion d'information syndicale de jeudi.

Près de 300 postes sont menacés à Stélia Méaulte

Choix de la station

À venir dansDanssecondess