Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : cinq millions de salariés au chômage partiel

-
Par , France Bleu

L’Etat vient au secours de l’économie française durement touchée par l’épidémie de Coronavirus. Alors que 5 millions de salariés sont au chômage partiel, Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie et des Finances, explique que les dispositifs d’aide seront réabondés autant que nécessaire.

5 millions de salariés sont au chômage partiel
5 millions de salariés sont au chômage partiel © Maxppp - Alexis Sciard

L’économie française est en apnée au 20ème jour de confinement lié à l’épidémie de coronavirus. De nombreuses entreprises sont à l’arrêt ou tournent au ralenti. Le ministre des finances Bruno Le Maire précise dans le journal du Dimanche que l’Etat soutiendra les entreprises "aussi longtemps que la crise durera" pour éviter "un naufrage" de l'économie.

Cinq millions de salariés en chômage partiel 

Selon le ministre, 5 millions de salariés bénéficient du chômage partiel et près de 450.000 petites entreprises ont fait appel au fonds de solidarité. Ce fonds mis en place par l’Etat prévoit 1.500 euros maximum d'indemnisation pour les petites entreprises ayant subi au moins 50% de baisse de chiffre d'affaires par rapport à mars et avril 2019. A cela s'ajoute une aide de 2.000 euros accordée au cas par cas pour celles menacées de faillite. Bruno Le Maire, précise que ces dispositifs "seront réabondés autant que nécessaire".

En chômage partiel, le salarié est indemnisé à hauteur de 70% du salaire brut et 84% du salaire net. Cette indemnité est désormais prise en charge intégralement par l'Etat jusqu'à une rémunération brute de 4,5 Smic. L'employeur a toujours la possibilité de compléter l'indemnité du salarié pour que celui-ci ne subisse pas de baisse de revenu.

Le Ministère du Travail a mis en place un site vous permettant de déclarer votre activité partielle. Le but : obtenir l’indemnisation chômage partiel coronavirus dont vous avez besoin pour votre entreprise. Un numéro vert est également mi en place il s'agit du 0800 705 800.

Des solutions étudiées pour les entreprises stratégiques

Bruno Le Maire précise aussi qu’une liste d'une vingtaine d'entreprises stratégiques fragilisées a été établie. Le gouvernement réfléchit à "des solutions pour les aider : garanties de prêts, montée au capital, recapitalisation, et, en dernier ressort nationalisation".
 

Des prêts garantis

Le dispositif de  prêts garantis par l’Etat a été demandé par plus de 100.000 entreprises. En huit jours, cela représente 20 milliards d’euros de prêts garantis.
L'Etat a annoncé qu'il garantirait jusqu'à 300 milliards d'euros de prêts bancaires, soit l'équivalent de 15% du produit intérieur brut français.
 

Des initiatives dans de nombreux territoires

Au plus proche des entreprises, nombreuses sont les régions à avoir enclenché des plans d'aide pour les entreprises de leur territoire. La région Occitanie a par exemple voté ce vendredi un plan régional d'urgence économique et solidaire de 250 millions d'euros.  Il y a aussi des initiatives à l'échelle des communes ou des intercommunalités. Ainsi Metz Métropole viendra par exemple compléter le dispositif proposé par la région Grand Est. Les taxes et les loyers appartenant à la collectivité seront suspendus.cinq

Choix de la station

À venir dansDanssecondess