Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus dans les Pyrénées Atlantiques : 6 entreprises sur 10 sont à l'arrêt

Les secteurs les plus touchés en cette période de pandémie sont l'hôtellerie et la restauration. 9 établissements sur 10 sont fermés selon les chiffres de la DIRECCTE. Les saisonniers sont "doublement pénalisés par cette crise" selon la CFDT Pays Basque.

90% des établissements dans l'hôtellerie et la restauration forcés de baisser le rideau selon la DIRECCTE
90% des établissements dans l'hôtellerie et la restauration forcés de baisser le rideau selon la DIRECCTE © Maxppp - Guillaume Bonnefont

Les chiffres du chômage pour ce premier trimestre 2020 sont en hausse. Trois mois avec seulement 15 jours de confinement. La DIRECCTE, la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi s'attend à une augmentation plus importante dés le mois d'avril. 

Plus de 104 000 salariés au chômage partiel 

6 entreprises sur 10 dans les Pyrénées Atlantiques sont à l’arrêt et ont mis leurs salariés au chômage partiel. Cela concerne au total, en cette fin avril, selon la DIRECCTE, 104 167 salariés sur les 176 815 que compte le département. Des chiffres jamais enregistrés même au pire moment de la crise de 2008. Les secteurs les plus sinistrés sont l’hôtellerie et la restauration. Plus de 9 établissements sur 10 ont baissé le rideau.

Toujours le manque de masques

Dans l’industrie et notamment chez les sous-traitants de l'aéronautique, 8 usines sur 10  ont été obligées d’arrêter les chaînes de production. Dans le BTP, idem. Même si la DIRECCTE note une mini reprise, "un frémissement" selon ses termes. Or, l’application des règles sanitaires freine toute relance. Dans les secteurs encore en activité comme la grande distribution, les commerces ou la métallurgie, des inspecteurs du travail ont parfois été saisis pour non respect des règles sanitaires. Le manque de masques, de parois plastiques, de vêtements de protection sont, après 7 semaines de confinement, toujours pointés du doigt. 

Les saisonniers en première ligne

La saison estivale est incertaine. Pas de réouverture des cafés, bars, restaurants pour le 11 mai. Pas de réouverture des plages avant le 1er juin. "Les saisonniers sont frappés de plein fouet" souligne Michel Larralde, responsable de la CFDT au Pays Basque, "c'est dramatique pour eux. Certains sont arrivés avant le confinement. Ils avaient trouvé un logement mais ils étaient en période d'essai et leur employeur a rompu le contrat. Ils n'ont même pas droit au chômage partiel." 

Les saisonniers vont être doublement pénalisés. Ils ne pourront pas travailler et donc ils ne pourront pas rechargés leurs droits pour l'assurance chômage jusqu'en 2021- Michel Larralde, CFDT Pays Basque

"En pleine période d'essai, ils ont été remerciés sans aucun droit au chômage partiel."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess