Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : 800 millions d'euros de pertes pour le tourisme en Savoie et Haute-Savoie

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Une semaine après la fermeture des stations et le confinement annoncé par le gouvernement, les professionnels du tourisme de Savoie et Haute-Savoie font le bilan des pertes. D'après l'observatoire Savoie Mont Blanc, elles pourraient s'élever à plus de 800 millions d'euros.

Les professionnels du tourisme essuient de lourdes pertes liées à la fermeture des stations
Les professionnels du tourisme essuient de lourdes pertes liées à la fermeture des stations - Savoie Mont Blanc Tourisme

Les hébergements sont les plus touchés par cette situation. La fermeture anticipée des stations de ski, qui pour certaines avaient prévu de rester ouvertes pour un mois encore, a entraîné l'annulation de dix millions de nuitées dans des hôtels ou gîtes, soit 23% du chiffre de la saison. Les résidences de tourisme sont les plus touchées avec deux millions de nuits alors que les centres et villages de vacances enregistrent une perte d'un million de nuits. Pour les gîtes le bilan est aussi très lourd. Ce sont un quart des nuits qui ont été annulées après la fermeture soit 53.000 réservations. 

L'Ecole de Ski Français, présente dans plus de 112 stations en Savoie et Haute Savoie fait aussi un bilan très négatif. L'entreprise qui emploie plus de 10.000 moniteurs de ski essuie une perte de plus de 15% de son chiffre de la saison. 

Une réponse plus forte de l'Etat attendue

L'Etat a annoncé des mesures pour venir en aide aux entreprises touchées, mais elles sont jugées insuffisantes.

"Il ne s'agit là que d'un simple report face à un chiffre immanquablement perdu et non reportable", explique Bruno Clément, le directeur de MMV, opérateur de clubs vacances en montagne.

Le directeur attend d'autres mesures de la part de l'Etat comme le report des remboursements des prêts, l'annulation d'une partie des loyers de l'année et la prise en charge par les assurances d'une partie des pertes des professionnels du tourisme liées à cette situation exceptionnelle. Les stations vont donc devoir redoubler d'efforts cet été, si elles veulent récupérer une partie de cette perte commerciale. Les préparatifs pour les ouvertures estivales commencent dès maintenant avec le développement des activités de plein air autour des lacs, du vélo et de la randonnée. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess