Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus à Bordeaux : sur les quais, des bordelais plutôt favorables au port du masque obligatoire

-
Par , France Bleu Gironde

C'est à partir d'aujourd'hui que le port du masque est obligatoire dans le centre-ville de Bordeaux, dans une zone allant de la gare Saint-Jean au Cours de la Martinique et de la place Gambetta aux quais en bord de Garonne. Sondage des bordelais sur les quais : que pensent-ils de cette mesure ?

A Bordeaux en centre-ville et notamment sur les quais, il est désormais obligatoire de porter un masque. Les bordelais interrogés y sont plutôt favorables.
A Bordeaux en centre-ville et notamment sur les quais, il est désormais obligatoire de porter un masque. Les bordelais interrogés y sont plutôt favorables. © Radio France - Fanny Ohier

A Bordeaux en centre-ville vous devez désormais porter un masque entre la gare Saint-Jean et le cours de la Martinique ; et de la place Gambetta aux quais en bords de Garonne. C'est le premier jour de mise en application de la mesure. L'amende encourue pour non respect du port du masque est de 135 euros. Une mesure en majorité acceptée par les bordelais interrogés. 

"Pour que cette mesure ait du sens, il faudrait qu'elle soit généralisée à toute la ville !"

Devant le miroir d'eau, Marine se promène en famille. Elle porte un masque. "Il y a du monde donc je le mets et jusqu'à temps qu'il faudra !". Et jusqu'au Hangar 14, un lieu situé juste après la limite du périmètre d'obligation de port du masque sur les quais. Pour Marine, ce n'est pas tant le port du masque qui est incompréhensible ; que cette zone définie par la mairie. "On peut tout autant être contaminé et contaminer des gens au-delà du Hangar 14 et au-delà du pont d'Aquitaine. Pour que [cette mesure] ait du sens, il faudrait que ce soit généralisé partout". 

La délimitation, ça n'a pas trop de sens : on peut tout autant être contaminé et contaminer des gens au-delà du Hangar 14  ! - Marie

Le masque obligatoire dans toute la ville : Michel est du même avis. Lui le porte dès qu'il sort. "Il m'arrive de l'oublier [en partant de chez moi] et de remonter le chercher ! Et je le mets même si je suis seul sur le trottoir pour l'instant ça ne me gêne pas trop quoi !" Il met un point d'honneur à porter le masque en extérieur. "Oui je suis un peu trouillard par rapport à ça... Mais je préfère me promener ici [masqué] que de passer mon temps en réanimation", souligne ce bordelais de 70 ans. Il a passé ses vacances d'été en Espagne chez sa conjointe où "tout le monde porte le masque dans la rue donc on prend l'habitude".  

En Espagne [où j'ai passé mes vacances], tout le monde porte le masque dans la rue, donc on prend l'habitude. - Michel 

Les seuls autorisés à se déplacer ici non masqués, ce sont les cyclistes et les joggeurs. Au grand soulagement de Marie, qui court en bord de Garonne. "Je ne vois pas l'utilité de porter le masque alors qu'il y a de moins en moins de décès, de personnes en réanimation. Alors quand je vois tous les gens porter le masque, ça me fait peur !"

C'est la notion d'obligation qui la dérange : "C'est la liberté de chacun, de choisir si on met le masque ou pas. Je suis anti-masque, oui." Elle ajoute en souriant "Si je prends une amende, j'assume !"

"On peut tout autant être contaminés et contaminer des gens au-delà du Hangar 14 !" pour Marie, l'obligation de port du masque devrait être étendue à toute la ville de Bordeaux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess