Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : à Rennes, "nous demandons un calendrier de réouverture des centres commerciaux"

-
Par , France Bleu Armorique

Dans le pays de Rennes, sept galeries marchandes de plus de 20.000 mètres carrés sont fermées depuis le 1er février pour lutter contre le Covid-19. Alors que les magasins sont ouverts en centre-ville de Rennes, les centres commerciaux demandent au gouvernement un calendrier de réouverture.

Le centre commercial "Grand Quartier" à Saint-Grégoire, près de Rennes, déserté
Le centre commercial "Grand Quartier" à Saint-Grégoire, près de Rennes, déserté © Radio France - Loïck Guellec

On ne les avait pas beaucoup entendu quand le gouvernement avait annoncé la fermeture des centres commerciaux de plus de 20.000 mètres carrés, à partir du 1er février, pour lutter contre les brassages de population propices au développement du virus du Covid-19. Mais trois semaines après, les responsables de ces galeries marchandes montent au créneau pour réclamer de la visibilité de la part du gouvernement.

500 magasins fermés dans le bassin rennais

Dans le bassin rennais, sept galeries marchandes sont fermées depuis le 1er février dont "Grand Quartier" situé à Saint-Grégoire et ses 110 magasins. Seuls le supermarché bio, la pharmacie, la chocolaterie et une confiserie restent ouverts. 

C'est triste, ça manque de vie. Je ne vois pas pourquoi ça ne serait pas ouvert car en limitant le flux, y aurait pas de problème. - Marie, une cliente

Je comprends que les commerces soient ouverts en centre ville de Rennes car on circule dehors. Ici on circule à l'intérieur où il y a plus de risques. - Catherine, retraitée

Sur le plan sanitaire, Nicolas Duforeau, le directeur de "Grand Quartier" et président de l'Union du commerce du pays de Rennes se montre rassurant : "Nous avons des systèmes de ventilation dans nos centres qui permettent de renouveler l'air en 12 minutes. Un air vicié sera complètement renouvelé en 12 minutes". Depuis les deux confinements, des protocoles sanitaires très stricts sont appliqués avec un contrôle des flux, le port du masque, le gel hydroalcoolique à disposition et des limitations du public dans les commerces.

Nous présentons des garanties très concrètes de respect des protocoles. - Nicolas Duforeau

Actuellement, ce sont 500 magasins qui sont fermés. Ces sept galeries marchandes représentent autour de 5.000 emplois. 

Aucune visibilité

"On demande que le gouvernement respecte les engagements qu'il a pris le 31 janvier en annonçant que les centres commerciaux de plus de 20.000 carrés fermaient pour quatre semaines", rappelle Nicolas Duforeau, "on a des attendes aussi concernant les indemnisations et la prise en charge des loyers et d'autres charges". Beaucoup de magasins de prêt-à-porter croulent sous les stocks car les soldes ont été interrompus au bout de deux semaines.

Certains de nos commerçants sont dans une situation de détresse ne voyant aucune visibilité pour les jours et les semaines qui viennent. -Nicolas Duforeau

Nicolas Duforeau directeur de Grand Quartier et président de l'Union du commerce du pays de Rennes
Nicolas Duforeau directeur de Grand Quartier et président de l'Union du commerce du pays de Rennes © Radio France - Loïck Guellec

Les commerces ouverts en centre-ville

Si les galeries marchandes sont fermées, les commerces restent ouverts en centre-ville de Rennes où les derniers samedis ont été très chargés. Pour Nicolas Duforeau, cette situation interroge : "On n'est pas dans l'idée d'opposer le centre-ville aux centres commerciaux. Mais on ne peut pas accepter que certains commerces soient durablement fermés alors que d'autres travaillent. On ferme les centres commerciaux pour éviter les brassages de population mais on reporte les flux sur les magasins ouverts avec tous les risques sanitaires que cela comporte".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess