Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : Bercy se dit favorable à l'ouverture des commerces les dimanches de janvier

-
Par , France Bleu

Le ministère de l'Economie a indiqué ce mardi à franceinfo être favorable à l'ouverture des commerces tous les dimanches du mois de janvier. Cette mesure a été demandée par le Conseil du commerce de France, suite à la fermeture des magasins lors du reconfinement.

Le ministère de l'Economie se dit favorable à l'ouverture des commerces le dimanche (illustration).
Le ministère de l'Economie se dit favorable à l'ouverture des commerces le dimanche (illustration). © AFP - ERIC DERVAUX / HANS LUCAS

Pourrons-nous aller faire du shopping les dimanches en janvier ? Une demande du Conseil du commerce de France qui trouve un écho au ministère de l'Economie. Selon les informations de franceinfo, Bercy se dit en effet favorable à l'ouverture des commerces tous les dimanches du mois de janvier. En décembre déjà, le gouvernement avait facilité les dérogations pour l'ouverture des magasins.

Dans un communiqué, le Conseil du commerce de France a réclamé cette mesure car les professionnels, un mois après leur réouverture, "peinent à retrouver leur niveau d’activité d’avant confinement". Les commerces dits non-essentiels avaient du fermer leurs portes pendant plusieurs semaines lors du reconfinement. 

Ecouler les stocks et étaler les flux

Selon franceinfo, le ministère de l'Economie envisage l'ouverture des commerces les dimanches pour deux raisons. D'une part, cela permettra d'écouler les stocks invendus plus tôt dans l'année. D'autre part, cela entraînera un étalement des flux de clients dans les magasins pendant les soldes, qui ont été repoussés au 20 janvier.

Le ministère du Travail et les organisations syndicales devront également donner leur accord avant une éventuelle mise en place. 

Les commerçants inquiets

De nombreux commerces subissent un "recul important de chiffre d'affaires" et leur inquiétude "grandit à mesure que les mesures de soutien s'amenuisent", a alerté le Conseil du commerce de France. L'association, qui regroupe une trentaine de fédérations, compte "vivement sur l'État pour soutenir les entreprises du secteur, et pas uniquement les plus petites car plusieurs réseaux d'enseignes sont proches de la cessation définitive d'activité

Selon le CDCF, et "malgré une bonne reprise de la consommation liée au Black Friday et aux achats de fin d'année, le chiffre d'affaires" des commerçants dits non essentiels "reste en deçà de leurs prévisions", avec pour certains un recul de chiffre d'affaires supérieur à 20% sur l'année dans l'habillement, la chaussure, la beauté-parfumerie ou la bijouterie. Les stocks restent en outre très élevés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess