Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : chez Amazon à Montélimar, "nous travaillons dans une ambiance de morgue"

Le syndicat SUD/Solidaires réclame à la justice la fermeture des six bases logistiques du géant de la vente sur internet. La CFDT appelle aussi le personnel à la grève à partir de ce mercredi. Le groupe est accusé de ne pas en faire assez pour protéger ses salariés contre le Covid-19.

Base logistique d'Amazon à Montélimar (Drôme), février 2019
Base logistique d'Amazon à Montélimar (Drôme), février 2019 © Radio France - Nathalie Rodrigues

Le conflit s'enlise et se durcit entre syndicat et direction chez Amazon. Depuis le début de la pandémie de coronavirus, personnels et syndicats dénoncent les manquements du groupe pour protéger les équipes qui continuent de faire tourner les plateformes logistiques. Dénonçant une situation "au point mort", la CFDT appelle les salariés à la grève à compter de ce mercredi. Selon un représentant de ce syndicat, ils sont environ 250 actuellement sur le site Montélimar. L'autre moitié des effectifs est à la maison. Julien Vincent, délégué syndical affirme que le personnel travaille "dans l'angoisse" et qu'il y a en ce moment "une ambiance de morgue" sur le site : 

Julien Vincent : "un masque par jour et des gants en quantité insuffisante : le salaire de la peur"

Une fermeture des six entrepôts d'Amazon ? 

Dans le même temps, SUD/Solidaires a transmis une demande d'assignation en référé au tribunal de Nanterre pour réclamer la fermeture des six sites d'Amazon France Logistique sous astreinte d'un million d'euros  par jour. Selon le responsable de ce syndicat :

"Les inspections du travail ont agi de manière coordonnées ce week-end sur les six sites du groupe, et procédé à quatre mises en demeure à Brétigny-sur-Orge (Essonne), Saran  (Loiret), Lauwin-Planque (Nord) et Montélimar (Drôme)".  L'inspection du travail estime que le groupe n'a pas mis en place les conditions nécessaires pour éviter une "situation dangereuse" sur ces quatre sites et a mis en demeure Amazon d'instaurer des conditions suffisantes."

La direction défend ses mesures de prévention

Amazon, sommé par le gouvernement de mieux protéger ses salariés face aux risques de propagation du coronavirus, explique "faire appel à des volontaires pour aider au rappel et au respect des mesures de distanciation mises en place" sur ses sites. En fin de semaine dernière, le directeur général d'Amazon France Frédéric Duval avait aussi annoncé que "dans tous les bâtiments Amazon France, les salariés seraient équipés de masques à leur demande", dès le vendredi 3 avril et que "dès lundi 5 avril", il y aurait "un contrôle de la température par caméra thermique à l'entrée des sites en France".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess