Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : comment les entreprises s'organisent en Île-de-France ?

-
Par , France Bleu Paris

Pour faire face à la propagation du coronavirus, les entreprises mettent en place des règles spécifiques à coups de courriers et d'emails en interne. À la Défense, elles ont déjà toute communiqué à leurs équipes les démarches et les règles à suivre.

Les entreprises à la Défense s'organisent pour faire face à la crise du coronavirus.
Les entreprises à la Défense s'organisent pour faire face à la crise du coronavirus. © Radio France - Alexis Sciard

Bien se laver les mains, ne plus avoir de contact physique mais encore surveiller sa température. Les règles du ministère de la Santé pour lutter contre le coronavirus sont désormais bien connues des Franciliens.  À la Défense, la plupart des entreprises ont transmis les mêmes directives à leurs salariés. "Je sais que ce matin déjà dans le service on ne s'est pas serré la main", raconte Ahmed, employé dans une entreprise sur le dôme de la Défense. "On a reçu des emails, des dizaines d'emails pour nous dire de faire attention", poursuit-il.

Éviter les contacts physiques

De nouvelles règles d'hygiène ont interpellé Mathieu ce lundi matin lorsqu'il est arrivé au travail. "Il y avait des affiches partout, dans les toilettes, dans les ascenseurs, à chaque étage sur les mesures d'hygiène à prendre face au coronavirus comme se laver les mains régulièrement. Il y a même des gels hydro alcooliques qui ont été installés à l'entrée", a constaté le jeune salarié de 30 ans.

Il ajoute qu'il ne serre plus la main à ses collègues suite à différents mails reçus par sa direction. De son côté, Ibrahim raconte que dans son entreprise, le message est passé via un réseau social interne. "On ne fait plus de réunions type séminaire, ça a été suspendu pour le moment", témoigne-t-il.

Charlotte, responsable des ressources humaines raconte : "Nous dans notre entreprises, on évite les grosses réunions ou on prend de grosses salles. Tout ce qui n'est pas urgent ce fait pas Skype ou par appel téléphonique. Le business ok mais d'abord on privilégie la santé". D'après un sondage de la plateforme Qapa réalisé fin février, 77% des entreprises françaises n'ont pas pris encore de mesures concernant le coronavirus.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu