Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus - reconfinement : en Béarn et en Bigorre des élus se mobilisent pour les petits commerçants

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre

Alors que, partout en France, des maires prennent des arrêtés pour rouvrir des commerces non essentiels, le maire d'Oloron-Ste-Marie (Pyrénées-Atlantiques) a écrit au Préfet. L'Association des maires des Hautes-Pyrénées demande aussi l'élargissement de la liste des commerces autorisés

De nombreux maires en France ont pris des arrêtés pour autoriser des commerces non essentiels dans leur commune.
De nombreux maires en France ont pris des arrêtés pour autoriser des commerces non essentiels dans leur commune. © Radio France - Claire Leys

Bernard Uthurry ne va pas jusqu'à signer un arrêté, comme beaucoup de ses collègues partout en France, pour rouvrir des commerces non-essentiels. Il "n'imagine pas qu'un préfet puisse laisser passer ce type d'arrêté, contraire à la loi". Mais dans une lettre adressée au préfet des Pyrénées-Atlantiques, Éric Spitz, le maire d'Oloron-Sainte-Marie (Pyrénées-Atlantiques) se fait "le porte-parole des préoccupations des petits commerçants, dont on dit que les activités ne sont pas essentielles". 

Appel à la solidarité des grandes surfaces

Il demande aux grandes surfaces de faire preuve de "solidarité, comme la Fnac qui a réalisé à quel point elle démantibulait les librairies indépendantes, en ne commercialisant pas les produits non alimentaires." Pour cela il propose que les grandes surfaces ne vendent que les produits représentés dans la liste des commerces qui peuvent rester ouverts. Sans écho de la part de la grande distribution, selon Bernard Uthurry, il faudrait "une injonction nationale, du gouvernement, pour limiter le nombre de produits vendus"

Je pense à des communes comme Argelès-Gazost, Luz-Saint-Sauveur ou même Cauterets, petites villes touristiques qui voient tous leurs commerces fermer juste avant Noël, alors que les conditions sanitaires y sont meilleures que dans les grands centre commerciaux.                
Viviane Artigalas, présidente de l'Association des maires et présidents d'intercommunalités des Hautes-Pyrénées. 

Cette concurrence déloyale des grandes surfaces vis à vis des petits commerces, l'Association des maires et présidents d'intercommunalités des Hautes-Pyrénées la dénonce également. "Les boutiques ont déjà été victimes collatérales des manifestations des gilets jaunes, contre la réforme des retraites, elles ont subi de plein fouet la crise de mars et avril, alors même que nous appelons tous à mettre en oeuvre des plans pour sauver les centre-villes et les centre-bourgs", regrette sa présidente, la sénatrice Viviane Artigalas. 

"Je pense à des communes comme Argelès-Gazost, Luz-Saint-Sauveur ou même Cauterets, qui sont des petites villes un peu touristiques qui voient tous leurs commerces fermer juste avant Noël, alors que les conditions sanitaires y sont meilleures que dans les grands centre commerciaux". Comme l'Association des maires de France ou le Sénat, elle espère que le gouvernement élargira la liste des commerces de première nécessité. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess