Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus - L'appel du secteur du tourisme aux Normands : "Restez cet été en Normandie"

Le directeur Normandie Attractivité, Michael Dodds était l'invité de France Bleu ce vendredi. A défaut de lancer la saison touristique en raison du coronavirus, les professionnels du secteur travaillent sur l'après-confinement et espèrent que les Normands resteront en vacances dans leur région.

Contrairement à la saison passée, les sites touristiques de Normandie sont aujourd’hui vides
Contrairement à la saison passée, les sites touristiques de Normandie sont aujourd’hui vides © Radio France - Lucie Thuillet

Une semaine après la région Parisienne, la Normandie entre en période de vacances scolaires. Cette séquence de l'année devrait lancer la saison touristique dans notre région. Elle sera économiquement blanche pour les professionnels du secteur en raison de la pandémie de coronavirus.

"C'est un crève-cœur, a expliqué sur notre antenne Michael Dodds, le directeur de Normandie Attractivité. Cette agence a  pour objectif de contribuer activement au développement de l'attrait de la Normandie dans le monde. Normalement, c'est le grand lancement de la saison touristique des vacances de Pâques. Et l'activité et carrément à l'arrêt. C'est très difficile."

Le tourisme dépend de la facilité de déplacement, des commerces, des lieux publics

La saison passée, la Normandie avait enregistré 12 millions de nuitées entre avril et septembre 2019 avec le 75e anniversaire du Débarquement, la Coupe du monde féminine de football ou encore l'Armada. Les projections sont bien plus sombres cette année. "C'est quand même difficile avec une activité actuellement interdite. Le tourisme dépend de la facilité de déplacement, des commerces, des lieux publics. Il dépend et encourage même la proximité sociale. Tout ce qui est aujourd'hui interdit."

"Le secteur du tourisme maintenant essaye d'anticiper la période de déconfinement. On croise les doigts pour sauver juillet et août qui sont les mois absolument déterminant. On est en train de se préparer pour sauver la saison et inciter l'ensemble des Normands à rester en Normandie cette année par solidarité et par bon sens."

On croise les doigts pour sauver juillet et août qui sont les mois déterminants

Le secteur du tourisme normand tente de sauver ce qui pourra l'être alors que le président de la République doit faire des annonces ce lundi sur le confinement. De nouveaux événements touristiques pourraient être menacés à l'image des célébrations du 76e anniversaire du Débarquement en Normandie ou le festival Beauregard (du 2 au 5 juillet).

"Nous nous attendons tous à des annonces dès lundi pour l'extension de la période confinement. On ne se fait aucune illusion et on l'anticipe. Dans ce contexte, on imagine difficilement un déconfinement immédiat ou imminent.  Si c'est une période de déconfinement anticipé, ce sera plutôt un déconfinement progressif avec probablement des mesures de distanciations sociales à respecter. Dans ce cadre, les grands événements et les grands rassemblements seront très difficiles à tenir."

Le secteur du tourisme normand travaille donc à l'après confinement pour "sauver l'été et limiter les dégâts" en espérant étirer la saison le plus tard possible. "Il y a beaucoup de pression pour étaler la saison touristique cette année pour qu'elle puisse également aller vers l'automne pour les seniors actifs et les familles qui ont des enfants qui n'ont pas l'âge d'aller à l'école. On espère avoir des mois de juillet et d'août pleins. Et puis on a toujours une belle arrière-saison en Normandie ces dernières années. Mais en même temps il y a une réalité. Toutes les entreprises voudront avoir tout le monde sur le pont pour essayer de rebooster leurs activités respectives à la rentrée. C'est une situation très complexe."

Quel programme d'événements pour inciter les gens à venir l'an prochain en Normandie ? 

Ce sera un vrai sujet de discussion dans les semaines à venir. Travailler à faire venir les touristes étrangers pour 2020 "serait une perte d'énergie". L'agence Normandie Attractivité planche donc sur 2021."La Normandie est une terre qui accueille  des événements internationaux assez régulièrement. Beaucoup seront reportés de 2020 à 2021.Quel sera le programme d'événements qu'on devra mettre en valeur pour inciter les gens à venir l'an prochain en Normandie ? Ce sera un vrai sujet de discussion dans les semaines à venir."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu