Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : "des gens qui viennent pour un carambar" dénonce une employée de tabac à Brest

Elle pousse un coup de gueule ! Une employée d'un tabac brestois s'agace de voir certains clients venir chaque jour à sa caisse, pour acheter des jeux à gratter ou des confiseries, en plein confinement.

Bureau de tabac / photo d'illustration
Bureau de tabac / photo d'illustration © Radio France - Aurélien Accart

Ce sont les rares commerces encore ouverts en cette période de confinement : les bar-tabacs sont autorisés à recevoir leurs clients pour qu'ils achètent des cigarettes ou la presse, les comptoirs étant fermés. Mais certains abusent estime Laurie, employée dans un tabac à Brest. Selon elle, de nombreux clients viennent chaque jour alors que ce n'est pas justifié.

Des clients qui viennent "une voire plusieurs fois par jour"

"Logiquement, c'est juste le tabac qui est ouvert, surtout que les gens fument plus pendant le confinement, explique la vendeuse. Ce qui est aberrant, c'est que _des personnes viennent juste pour acheter un jeu à gratter ou un paquet de cigarettes chaque jour_, alors qu'on doit réduire les déplacements !" 

On a des personnes qui viennent acheter juste un Carambar ! D'où cela devient-il vital ? 

"Plusieurs personnes ont fait un petit plein de tabac, c'est très bien pour éviter les sorties quotidiennes", ajoute la jeune femme. Mais à côté, elle voit passer certains clients "une voire plusieurs fois par jour". "Certains viennent juste pour faire leur Loto, je trouve ça dommage que certains jeux soient toujours en vente alors que d'autres ont été arrêtés pendant le confinement", déplore Laurie.

Son patron a par ailleurs renforcé les mesures d'hygiène pour limiter les risques. "On a un petit stock de gel hydroalcoolique et des gants, explique la vendeuse. On a aussi mis _du plastique autour du terminal pour les cartes bancaires_, afin de le désinfecter comme les endroits où l'on pose la monnaie." Mais ces protections ne sont qu'une barrière partielle face à des clients qui multiplient les sorties.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess