Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : déjà près de 800.000 euros de pertes pour la Pierre Saint Martin

-
Par , France Bleu Pays Basque, France Bleu Béarn Bigorre

La Pierre Saint Martin a déjà enregistré une perte financière de près de 800.000 euros depuis le début de la saison, soit 25% de son chiffre d'affaires. Ouvrir les remontées mécaniques pour les vacances de février est "vital" pour la station selon son directeur, Dominique Rousseu.

La Pierre Saint Martin, la station "famille" qui s'apprête à vivre ces vacances si particulières
La Pierre Saint Martin, la station "famille" qui s'apprête à vivre ces vacances si particulières © Radio France

Alors qu'un mètre de neige recouvre la Pierre Saint Martin, le directeur de la station de ski n'a pas le cœur à rire. Invité de France Bleu Pays Basque ce mercredi, Dominique Rousseu a fait les comptes : la fermeture imposée des remontées mécaniques a déjà entraîné une perte financière de 600.000 à 800.000 euros, ce qui équivaut à 20% à 25% de son chiffre d'affaires annuel. Et les perspectives ne sont pas réjouissantes.

Vacances de février

Dominique Rousseu attend avec impatience les annonces gouvernementales de ce jeudi, alors qu'Emmanuel Macron réunit un nouveau conseil de défense sanitaire ce mercredi matin. Il veut savoir s'il va pouvoir remettre en marche les remontées mécaniques pour les vacances d'hiver, qui débutent dans trois semaines pour la zone A. "Ouvrir en février, c'est impératif et même vital, pour la simple et bonne raison que les vacances de février représentent de 50 à 65% de notre chiffre d'affaires" explique le directeur de la Pierre Saint Martin.

On est loin du compte ! — Dominique Rousseu, à propos des aides de l'Etat

Les aides gouvernementales devraient couvrir une partie des pertes enregistrées par le domaine skiable mais pas la totalité. "On nous promet 49% de subvention de la part de l'Etat" indique le directeur mais pour l'heure, il n'a reçu aucun versement.

"C'est toute une économie locale qui est en danger" — Dominique Rousseu, directeur du domaine skiable de la Pierre Saint Martin

Des emplois en jeu

Le domaine de la Pierre Saint Martin compte 84 salariés dont 14 permanents et 70 saisonniers. "Nous avons actuellement 11 salariés saisonniers en activité sur la station" raconte Dominique Rousseu, qui craint des retombées négatives sur l'emploi dans toute la vallée jusqu'à Oloron et au délà. D'autant plus frustrant pour le directeur que la neige est au rendez-vous : "on a une station qui aurait pu être ouverte à 100%, c'est rare à cette période là de l'année". Les espaces nordiques restent ouverts pour les amateurs de raquettes et de ski rando.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess