Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : des facteurs en grève à Marseille pour être reconnus travailleurs de deuxième ligne

-
Par , France Bleu Provence

La distribution du courrier sera perturbée ce vendredi dans les 4e et 14e arrondissements de Marseille en raison d'une grève des facteurs. Au-delà des conditions de travail dégradées par la crise sanitaire, ils demandent que La Poste et l'État reconnaissent leur travail pendant la crise du Covid-19.

Un facteur triant le courrier (photo d'illustration)
Un facteur triant le courrier (photo d'illustration) © Maxppp - Jean-François FREY

À Marseille, la distribution du courrier risque d'être perturbée ce vendredi dans les 4e et 14e arrondissements. Les facteurs sont en grève pour la deuxième fois cette semaine. Ils dénoncent leurs conditions de travail qu'ils jugent encore dégradées par la crise sanitaire depuis le premier confinement. Et d'une façon plus générale, l'ensemble des salariés du groupe demandent la reconnaissance, par l'État et La Poste, du statut de travailleurs de deuxième ligne, comme les caissiers, les éboueurs ou les ouvriers duBTP. Une reconnaissance qui permettrait aux salariés de La Poste de toucher la "prime Macron".

"On n'est pas reconnu, que ce soit par l'État ou notre direction." - Frédéric Béringuier, de la CGT à La Poste 13

Interrogé par France Bleu Provence, Frédéric Béringuier, secrétaire CGT à La Poste des Bouches-du-Rhône, estime que tous les agents méritent une reconnaissance pour leur travail.

Les agents de La Poste demandent la reconnaissance de leur travail pendant la crise du Covid-19.

Une prime de 300 euros en 2020 versée "sous conditions"

Contactée par France Bleu Provence, la direction de La Poste précise dans un communiqué, que des mesures de soutien aux salariés ont été prises, notamment le versement sous conditions, "en août 2020 d'une prime de 300 euros pour l'engagement lors du premier confinement", ainsi que "le maintien d'un salaire net pour les postiers en activité partielle pour santé ou garde d'enfant", et ce "en dépit d'une chute d'activité pour l'ensemble du groupe".

Un rassemblement des facteurs et guichetiers est prévu ce vendredi à 14h devant La Poste Colbert, rouverte après d'importants travaux de rénovation.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess