Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : des soignants réclament la publication des commandes de masques et tests du gouvernement

-
Par , France Bleu

Déjà à l'origine de plaintes contre Édouard Philippe et Agnès Buzyn, un collectif de soignants a réclamé vendredi au gouvernement la publication des contrats de commande de masques et tests de dépistage du coronavirus des trois derniers mois.

Fabrication de masques
Fabrication de masques © Maxppp - Arnaud Le Vu

Vendredi, un collectif de soignants a réclamé au gouvernement la publication des contrats de commande de masques et tests de dépistage du coronavirus des trois derniers mois. Les membres de ce groupe étaient déjà à l'origine de plaintes contre Édouard Philippe et Agnès Buzyn.

Cette "sommation interpellative" porte sur "les contrats et commandes de masques, quelque soit leur type", ainsi que "les contrats relatifs aux tests de dépistage du Covid-19" qui ont été "conclus par l'État depuis le 20 décembre", précise Me Fabrice Di Vizio, l'avocat du collectif.

La publication des contrats de commandes

Cette action a été intentée par "92 professionnels de santé représentant le collectif C19", dont trois membres ont porté plainte la semaine dernière devant la Cour de justice de la République contre le Premier ministre Édouard Philippe et l'ancienne ministre de la Santé Agnès Buzyn. Ils invoquent l'obligation faite à l'administration "de publier en ligne ou de communiquer les documents qu'elles détiennent aux personnes qui en font la demande".

Cette demande fait suite au constat que "De nombreuses entreprises proposent des masques, ou des tests", qui "n'arrivent pas dans les cabinets ou les hôpitaux", affirme leur avocat. Il espère "une réponse sous 48 heures" pour "reconstruire, au moins en partie, la confiance entre l'État et les professionnels de santé".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu