Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : 100% solidaire

Coronavirus en Dordogne: pendant le confinement, la Banque alimentaire poursuit ses distributions

-
Par , France Bleu Périgord

Le début du confinement a marqué un ralentissement dans la distribution des produits alimentaires, mais aujourd'hui, on est presque revenu à la normale.

Plusieurs bénévoles connuent de travailler à la banque alimentaire de Dordogne
Plusieurs bénévoles connuent de travailler à la banque alimentaire de Dordogne - Banque Alimentaire Dordogne

Le 16 mars dernier, premier jour du confinement lié à l'épidémie du coronavirus, la Banque Alimentaire de Dordogne a baissé le rideau, mais dès le 17 au matin, les premiers bénévoles étaient là. Plus question pourtant des les exposer en pratiquant les fameuses "ramasses" dans les hypermarchés de Dordogne, il n'y avait donc que des produits secs dans les distributions (du riz ou des pâtes). Mais aujourd'hui, malgré le nombre un peu réduit de bénévoles (5 à 6) la distribution de produits frais a repris.

Les donateurs viennent au secours de la Banque Alimentaire

Métro a choisi d'apporter ses produits frais jusqu'au site de la Banque Alimentaire à Marsac, et l'entreprise Sysco spécialisée dans la restauration collective , livre deux fois par semaine 400 à 500 kilos de produits frais à la Banque, de la viande, des produits laitiers et même des plats cuisinés. Et ça tombe bien car en cette période de confinement, la précarité s’accentue pour les plus démunis et les demandes des associations augmentent. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu