Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : en 2020, le tourisme en Bretagne a connu sa pire année depuis l'Erika

On connait désormais le bilan définitif du tourisme en Bretagne pour 2020. Tous les indicateurs sont négatifs que ce soit pour l'hôtellerie, les hébergements ou la fréquentation. C'est la plus mauvaise saison de ces vingt dernières années selon Tourisme Bretagne.

La plage principale de Saint-Lunaire (Ille-et-Vilaine) en juin 2020
La plage principale de Saint-Lunaire (Ille-et-Vilaine) en juin 2020 © Radio France - Loïck Guellec

Il fallait s'y attendre mais la bonne fréquentation estivale n'aura pas suffi : sur l'ensemble de l'année 2020, la fréquentation touristique est en forte baisse. Le premier confinement du 14 mars 2020 a plombé l'activité touristique. La Bretagne a perdu 22 millions de nuitées quel que soit le mode d'hébergement ou la provenance des visiteurs. En hôtellerie, la chute est de 37%, moins 40% de nuitées pour les hébergements collectifs et moins 18% pour les hébergements locatifs privés (type Airbnb ou Abritel...). 60% des structures d'activités et de site de visites enregistrent aussi des fréquentations en baisse.

Fortes pertes économiques

Les pertes pour la filière sont comprises entre 1,5 milliard et 1,8 milliard d'euros. L'emploi recule de 5% dans le secteur de l'hébergement et la restauration.  Le tourisme en Bretagne enregistre sa plus mauvaise année en vingt ans, c'est pire qu'en 2000 après la marée noire du pétrolier Erika.

Aucune perspective

Pour 2021, le tourisme est dans l'expectative. "_Le contexte sanitaire rend très compliqué les projections à court et moyen terme_s" explique Tourisme Bretagne dans un communiqué.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess