Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus en Dordogne : au moins 93 millions d'euros de pertes pour la filière touristique

-
Par , France Bleu Périgord

Le Comité départemental de tourisme de la Dordogne estime à près de 93 millions d'euros les pertes de la filière tourisme en Périgord pour les mois de mars, avril et mai. Une projection réalisée à partir des données de 2019 sur même période.

Le Comité départemental de tourisme se fonde sur les données 2019 correspondant à la même période
Le Comité départemental de tourisme se fonde sur les données 2019 correspondant à la même période © Radio France - Emmanuel Claverie

On se doutait que le confinement imposé par le coronavirus aurait de grosses conséquences pour la filière tourisme en Périgord. le Comité départemental de tourisme de la Dordogne avance un premier chiffre : près de 93 millions d'euros pour les seuls mois de mars, avril et mai. 

A partir des données de 2019

Pour y parvenir le CDT a étudié les données de 2019. L'année dernière, sur les mois de mars, avril et mai, les retombées économiques étaient de 49.530.822 euros pour l'hébergement marchand, et 43.369.830 euros pour l'hébergement non-marchand. Soit un total de 92.900.632 euros, représentant 12,66% des retombées annuelles de 2019

Un montant basé sur les dépenses moyennes

Ce montant est calculé sur une dépense moyenne en Dordogne qui comprend l'hébergement, les achats alimentaires,  la restauration, les loisirs, les achats de biens durables, et le transport au sein de la région. Une dépense estimée à 67 euros par jour et par personne en hébergement marchand, et à 29,90 euros par jour et par personne en hébergement non-marchand.

"D'ores et déjà, on sait que c'est plus de 12% des retombées touristiques qui sont perdues en 2020, fait remarquer Sylvie Chevallier, présidente du Comité départemental du tourisme. On sait aussi que les étrangers ne vont pas revenir. Est-ce que les Français vont être là ? On ne le sait pas encore. Il va y avoir des situations difficiles pour les professionnels. Et ce chiffre de 93 millions montre bien le poids de l'économie du tourisme en Dordogne."

Des pertes dont le montant pourrait être encore plus important. Pour le mois de mars en effet, seuls les hôtels ont été comptabilisés. Il manque les campings, les meublés ou encore les chambres d'hôtes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess