Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : "entre 8000 et 10 000 chambres en moins" pour les hôtels de Côte-d'Or

-
Par , France Bleu Bourgogne

Depuis le début de l'épidémie du coronavirus, les clients chinois réservent moins, ou annulent leurs réservations en Côte-d'Or. Les hôteliers du département auraient loué entre 8 000 et 10 000 chambres de moins cette année.

L'hôtel du Palais à Dijon connait un taux d'occupation 10% inférieur à celui de février dernier
L'hôtel du Palais à Dijon connait un taux d'occupation 10% inférieur à celui de février dernier © Radio France - Lou Bourdy

Les hôteliers du département auraient loué entre 8 000 et 10 000 chambres en moins cette année. Depuis le début de l'épidémie du coronavirus, les clients chinois réservent moins, ou annulent leurs réservations en Côte-d'Or. 

"Après la situation à Beaune, on a eu deux annulations de personnes inquiètes et quelques coups de téléphone de clients que l'on a tout de suite rassuré" : après le confinement pendant une journée de plusieurs clients dans un hôtel Ibis de Beaune, à la suite d'un décès suspect, Médéric Fauchille, directeur de l'hôtel Mercure de Beaune et du Greet Hotel, a reçu plusieurs annulations. 

"4000 chambres de moins à Beaune" - Médéric Fauchille, directeur d'hôtels 

Mais pour l'hôtelier, la période la plus compliquée date de fin janvier : "Une première vague de très grosses annulations qui a représenté un manque à gagner énorme pour nos établissements", précise le directeur. Selon lui, la ville de Beaune auraient perdu près de 4000 réservations de chambres.

Les hôtels de Dijon directement touchés 

Même constat dans le centre de Dijon. Alexander Krips, le directeur de l’hôtel Mercure à Dijon, a connu "10% de pertes" sur le mois de février, par rapport au même mois l'année dernière. Plus de 600 réservations de chambre ont été annulées dans son établissement.

Pour Sandrine Gogumus, responsable de l'hôtel du Palais à Dijon, le constat est le même : "Je perds 10% de taux d'occupation de mes chambres, cet hiver. Dijon est la ville la plus visitée par les Chinois après Paris, donc c'est compliqué..." Mais Alexander Krips se veut positif : les vacances d'hiver permettent à ses hôtels de remonter la pente.

Une annulation pour les gîtes : un Croate a peur d'être atteint du virus

Le constat semble moins grave du coté des gîtes. Le directeur des Gîtes de France Bourgogne, Simon Debord, précise qu'un seul client a appelé pour annuler son voyage : un client croate qui craint d'être lui-même porteur du coronavirus.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu