Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus et confinement : Xavier Bertrand demande “une véritable stratégie” pour les cafés et restaurants

-
Par , France Bleu Picardie, France Bleu Nord

Dans un courrier adressé au premier ministre, le président de la région Hauts-de-France Xavier Bertrand réclame un plan d’aide et de mesures immédiates pour soutenir les cafés, bars et restaurants. Des établissements qui ne pourront pas rouvrir au mois de mai lors du déconfinement.

Un restaurant fermé.
Un restaurant fermé. © Radio France - Claire Leys

Xavier Bertrand est inquiet pour l’avenir des restaurants, bars et cafés de Hauts-de-France et il le fait savoir. Dans un courrier adressé au premier ministre, le président de notre grande région demande la mise en place d’une “véritable stratégie” en faveur de ces établissements qui ne pourront pas rouvrir le 11 mai, lors du déconfinement. Une lettre également signée par la maire PS de Lille, Martine Aubry, et le président de la Métropole européenne de Lille, Damien Castelain. 

Ensemble, les trois élus plaident notamment pour "la création par l'Etat d'un fonds d'investissements dédié" et pour des "mesures immédiates" de soutien. 

Travailler à perte

Selon eux, les cafés et restaurants "sont prêts à mettre en place les règles sanitaires nécessaires, à la fois pour protéger leurs clients et leurs salariés". 

Mais d’après les auteurs de cette lettre, ces mesures pourraient peser lourd sur les comptes des professionnels de la restauration.  

“Une limitation du nombre de tables en salle ou en terrasse pourrait entraîner un professionnel à travailler à perte.” 

Annulation des loyers commerciaux 

Pour Xavier Bertrand, Martine Aubry et Damien Castelain, deux mesures de soutien peuvent être mises en place immédiatement. 

La première, c’est l’annulation des loyers commerciaux pour la durée du confinement. “L’Etat pourrait aider les propriétaires qui aujourd’hui se montrent très réticents,” écrivent-ils. 

La seconde serait d'inciter les assureurs à "couvrir au moins partiellement" les pertes de chiffres d'affaires que les restaurateurs, cafetiers et hôteliers enregistrent.

Les trois élus rappellent enfin que les professionnels ont besoin d’une visibilité pour l’avenir, notamment de savoir à quelle date ils pourront reprendre leur activité.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess