Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus : un député demande la réouverture des petites douanes entre la Franche-Comté et la Suisse

Double peine pour les travailleurs frontaliers franc-comtois, privés de covoiturage et contraints à un grand détour en raison de la fermeture des petites douanes. Le député LREM Frédéric Barbier demande la réouverture des douanes d'Abbévillers et de Villars les Blamont.

La douane de Boncourt en Suisse depuis le centre-ville de Delle La douane de Boncourt en Suisse depuis le centre-ville de Delle
La douane de Boncourt en Suisse depuis le centre-ville de Delle © Maxppp - Mickaël Deprez

Avec l'épidémie de coronavirus, c'est la galère pour de nombreux travailleurs frontaliers en raison de la fermeture de certains petits postes frontières avec la Suisse. Sur les plateaux du Doubs, comme celui de Blamont, certains de ces frontaliers sont contraints à un détour de 45 minutes, voire davantage, pour rallier la Suisse par le seul poste frontière du Nord Franche-Comté encore ouvert, celui de Delle Boncourt. 

Publicité
Logo France Bleu

La double peine pour les frontaliers

Le député LREM du Doubs (Montbéliard Audincourt) Frédéric Barbier s’en est ému auprès des services de l’état. "La situation est très tendue pour ces frontaliers installés sur le plateau de Blamont. Déjà qu'ils prennent des risques à aller travailler en pleine crise sanitaire, on leur impose un trajet rallongé de 40 à 50 minutes". Avec la reprise de l'activité qui se généralise en Suisse, le député du Doubs demande la réouverture des postes frontières d’Abbévillers et Villars les Blamont, avec la mobilisation de moyens douaniers qui ont vu leur activité baisser, en raison du confinement. 

Lionel Demière et son épouse habitent Autechaux-Roide, aux portes du Haut Doubs et travaillent dans le secteur de Chevenez en Suisse. 20 minutes de trajet habituel. Près de quatre fois plus aujourd’hui, avec la fermeture des petites douanes. "C'est un détour qui rallonge de manière significative nos journées". 

La balle est dans le camps des deux états : France et Suisse. 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu