Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : inquiètes pour leur survie, les entreprises de service automobile réclament des mesures

-
Par , France Bleu

Dans un communiqué publié ce mardi, les entreprises de service automobile réclament des mesures de soutien et la possibilité de reprendre rapidement leur activité, pointant le risque de faillites.

Les auto-écoles, contraintes de fermer durant le confinement, sont menacées de faillite selon le CNPA (image d'illustration)
Les auto-écoles, contraintes de fermer durant le confinement, sont menacées de faillite selon le CNPA (image d'illustration) © Maxppp - Joël PHILIPPON/PHOTOPQR/LE PROGRES

La crise du coronavirus menace la survie des entreprises de service automobile alerte  le Conseil national des professions de l'automobile (CNPA) dans un communiqué publié ce mardi. L'organisme, qui représente 142.000 entreprises du secteur et 500.000 emplois en France, réclame des mesures de soutien et la possibilité de reprendre rapidement leur activité.

Les ventes automobiles en baisse de 66,5%

"Si aucune mesure de soutien spécifique n'est apportée (...) le risque est une augmentation des faillites et la disparition d'un maillage territorial de services essentiels à la mobilité quotidienne" selon le CNPA, auteur d'une enquête menée entre le 7 et le 12 avril. Elle révèle que la baisse d'activité a atteint 66,5% dans la vente automobile (concessionnaires) et 85% dans l'après-vente. C'est la conséquence d'annulations de commandes, de la chute du nombre de clients et de la fermeture d'établissements. 

Les loueurs de courte durée, bien qu'autorisés à continuer à exercer, ont vu leur chiffre d'affaires chuter de 95% depuis le début du confinement. D'après le CNPA, "l'impact de la crise est également brutal dans la distribution de carburants. Sur les 1.800 stations-service implantées en zone rurale, 77% d'entre elles voient leur vente de carburant diminuer de 80%." 

"Un plan global de relance (...) de la filière automobile" 

L'organisation professionnelle souligne aussi la baisse de 100% de l'activité des auto-écoles, contraintes de fermer, et une chute d'activité de 90% dans le recyclage de véhicules. 

"En moyenne, il reste 45 jours de trésorerie aux entreprises", indique encore l'organisme, qui salue les mesures d'urgence déjà prises par le gouvernement, notamment le chômage partiel ou les prêts garantis par l'Etat. Mais ces "mesures d'urgence ne suffiront pas à sauvegarder un secteur qui était déjà fragilisé et qui sortira exsangue de cette crise si des mesures d'accompagnement spécifiques ne sont pas envisagées", avertit l'organisation.

Elle réclame "un plan global de relance (...) de la filière automobile" constituée à 85% de petites et moyennes entreprises, et "au gouvernement de réunir toutes les conditions nécessaires à un redémarrage rapide de l'activité".

 enquête menée par le Conseil national des professions de l'automobile (CNPA) du 7 au 12 avril 2020
enquête menée par le Conseil national des professions de l'automobile (CNPA) du 7 au 12 avril 2020
Choix de la station

À venir dansDanssecondess