Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

VIDEO - Déconfinement : ce Francilien invente un distributeur automatique de gel hydroalcoolique

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Ingénieur et architecte en Île-de-France, Eric Le Méné vient d'inventer un distributeur automatique de gel hydroalcoolique, de grande capacité et sans contact. Une solution pour les espaces publics quand le déconfinement va commencer.

Gel express, le distributeur de gel hydroalcoolique, sans contact peut délivrer dix mille doses de gel.
Gel express, le distributeur de gel hydroalcoolique, sans contact peut délivrer dix mille doses de gel. - Eric Le Méné

Il devait être en Allemagne en résidence d'artiste à l'Académie des Arts de Berlin pour ses travaux d'architecture sur l'impression 3D du béton, mais Eric Le Méné s'est retrouvé coincé chez lui à Arcueil, dans le Val-de-Marne, lors de la mise en place du confinement. Très vite, ce trentenaire qui est à la fois ingénieur et architecte diplômé des Beaux-Arts de Paris, se met à cogiter. 

Il faut dire que cet homme a une passion : le bricolage. "Mon vice, ce n'est pas la cigarette, c'est l'achat d'outils", explique-t-il en riant. "Depuis que je suis petit, j'ai un esprit qui cherche à analyser les problème et trouver des solutions." 

Face au coronavirus, je ne pouvais pas rester les bras croisés, je me suis dit "Go !"

Alors il part d'un constat simple : pour faire barrage au Covid 19, la préconisation numéro un est de se laver les mains. Or, dans l'espace public, il n'y a ni robinets, ni savon. Le gel hydroalcoolique est donc la solution la plus simple pour se désinfecter les mains. ll conçoit alors une machine qui a la capacité de distribuer du gel à tout le monde très rapidement et sans contact.

De quoi désinfecter les mains des usagers de toute une station de métro

Pendant trois semaines, il planche sur le projet qu'il concrétise dans un garage de douze mètres carrés loué à Arcueil pour mettre ses outils. "Le bois qui sert à la structure, c'est un sommier que j'ai récupéré dans la rue. Le plastique, c'est une vieille enseigne de restau chinois, le bidon, la pompe, le tuyau, _tout cela, c'est de la récupération_. J'ai fait chauffer mes neurones et mes outils et j'ai sorti ça", explique Eric le Méné en désignant Gel Express, son distributeur de gel hydroalcoolique.

Contrairement à ceux qui existent dans le commerce, c'est un distributeur de grande contenance affirme-t-il. "D'une capacité de vingt litres, il permet de distribuer dix mille doses, c'est à dire la fréquentation d'une station de métro ou de RER standard . En le rechargeant chaque jour, cela permettrait d'en distribuer à tous les usagers", se réjouit cet inventeur.

Le deuxième avantage, complète l'ingénieur, "c'est que la distribution est très rapide et sans contact, beaucoup plus que quand vous mettez votre main sous un sèche-mains et que vous êtes obligé de la secouer, car la détection n'est pas efficace". Ce système, promet-il, "permet à coup sûr de détecter la main. L'éjection du gel, ultra rapide, délivre la bonne dose en un tiers de seconde.  

Eric Le Méné décrit les avantages de son distributeur de gel hydroalcoolique, sans contact pour une utilisation dans les métros et les RER

Cette rapidité est indispensable, explique encore Eric le Méné : "si les gens doivent s'arrêter pour prendre du gel, beaucoup ne le feront pas et passeront à côté sans se désinfecter les mains. Le virus continuera à circuler. En distribuant la bonne dose de gel hydroalcoolique sans ralentir le pas, en passant simplement la main dans le distributeur, tout le monde sera incité à en prendre et chacun sera désinfecté ."

D'autant qu'Eric Le Méné a soigné l'apparence de son distributeur : il est  blanc avec une grande croix verte "afin qu'au premier coups d'oeil, on sache qu'on a affaire à un appareil de santé pour lutter contre le Covid 19". De plus, avec ses deux triangles, il invite l'utilisateur à positionner sa main entre les deux pointes au bon endroit. "Dans les tests que nous avons faits dans la rue, même les enfants ont mis leur main instinctivement à l'endroit où le gel est éjecté", se félicite l'ingénieur.

Le prototype est sorti dimanche dernier, avec un petit film de démonstration sur Facebook. Désormais, son téléphone n'arrête pas de sonner. Une élue importante du Conseil régional d'Ile-de-France l'a spontanément contacté, des industriels qui fabriquent du gel lui demandent comment ils peuvent l'aider, d'autres lui proposent de travailler pour la grande distribution. Un cabinet d'avocats lui a même envoyé un bon de commande alors qu'il n'a même pas encore songé au prix de vente de son invention. Il aussi répondu à l'appel à projet lancé par le ministère de la Défense, "l'Armée face au Covid" pour financer des projets innovants.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu