Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : l'ACO, organisateur des 24H du Mans a perdu 50% de son chiffre d'affaires en un an

-
Par , France Bleu Maine

30 millions d'euros, c'est la somme qu'a perdu l'Automobile Club de l'Ouest en un an de crise sanitaire. C'est la moitié de son chiffre d'affaires habituel. L'ACO qui espère pouvoir accueillir 50.000 personnes pour les 24H du Mans les 21 et 22 août prochain.

l'ACO espère pouvoir accueillir près de 50.000 spectateurs pour les 24h fin août.
l'ACO espère pouvoir accueillir près de 50.000 spectateurs pour les 24h fin août. © Radio France - Christelle Caillot

Le monde de l'automobile n'est pas épargné par la crise sanitaire. L'Automobile club de l'ouest (ACO), organisateur des 24 heures du Mans, a vu son activité touchée de plein fouet par la crise sanitaire. Son chiffre d'affaires a été divisé par deux en un an soit 30 million d'euros de pertes. Il n'y aura pas de public ce week-end pour le grand prix de France moto mais l'ACO espère pouvoir accueillir 50.000 personnes fin août pour les 24H du Mans.  

Il n'y aura pas de public ce week-end pour le grand prix de France moto
Il n'y aura pas de public ce week-end pour le grand prix de France moto © Maxppp - EDDY LEMAISTRE

Les pilotes vaccinés et les partenaires testés

Ce week-end de l'ascension marque le retour de la compétition au sein du circuit du Mans mais le public devra encore attendre pour franchir l'enceinte du circuit. Le grand prix de France moto se déroule à huis-clos.  Tous les pilotes sont vaccinés et toutes les personnes de l'encadrement doivent fournir un test PCR négatif de moins de 72 heures. Les participants s'engagent également à respecter les gestes barrières et à continuer à porter le masque. Le départ du grand prix est prévu ce dimanche à 14h00. En temps normal, c'est plus de 180.000 personnes sur quatre jours.

30 millions d'euros perdus avec la crise sanitaire

L'ACO estime avoir perdu la moitié de son chiffre d'affaires en un an soit 30 millions d'euros avec la crise sanitaire. L'absence de spectateurs sur certains rendez-vous et l'annulation de plusieurs autres a eu également des conséquences au niveau de l'emploi. L'automobile club de l'Ouest a en effet proposé un plan de départ volontaire à une vingtaine de salariés sur un total de 100 CDI. 

La baisse de la propagation du virus et le développement de la vaccination met quelques voyants au vert pour la suite de la saison de sports mécaniques. Le public devrait pouvoir retrouver le circuit du Mans et les pilotes pour les 24H du Mans les 21 et 22 août prochain.

On espère 50.000 personnes

souligne Pierre Fillon, le président de l'ACO. Ce sera seulement un quart de la jauge habituelle pour le week-end. On ne sait pas encore sous quelle forme se sera. Il se peut qu'il y ait des villages de 5 à 10.000 personnes sur plusieurs secteurs du circuit. Les spectateurs devraient être répartis par tribune mais ne devraient pas pouvoir circuler sur l'ensemble du circuit. La décision sera prise par le préfet en fonction de l'évolution de l'épidémie. La question du pass sanitaire n'est pas non plus tranchée. 

À réécouter : l'interview de Pierre Fillon, le président de l'ACO

Choix de la station

À venir dansDanssecondess