Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus : l'agriculture corse sans saisonnier ?

Alors que les récoltes débutent, que les semis des cultures de printemps ont commencé, les agriculteurs-employeurs sont extrêmement préoccupés par la fermeture des frontières. Venus principalement des pays de l'Est et du Maroc, les employés saisonniers sont bloqués dans leur pays.

Les agriculteurs qui recourent aux saisonniers étrangers sont inquiets à cause de la fermeture des frontières Les agriculteurs qui recourent aux saisonniers étrangers sont inquiets à cause de la fermeture des frontières
Les agriculteurs qui recourent aux saisonniers étrangers sont inquiets à cause de la fermeture des frontières © Maxppp - Christian Watier

Premiers concernés à cette époque de l'année: les producteurs de Pomelos, la campagne de taille dure entre 15 à 20 jours, mais aussi les maraîchers avec le début de la campagne de semis, pour les salades, les courgettes ou encore les tomates. Ils représentent 30% des exploitations dans l'île. Pour tenter d'apporter une solution, la préfecture a donc accepté de prolonger la durée initiale de la carte de séjour des travailleurs étrangers qui seraient actuellement en Corse, et de leur faciliter la signature d'un nouveau contrat avec un autre employeur sitôt la première mission terminée. On pourrait aussi faire appel à des étudiants actuellement confinés pour travailler dans les exploitations, à condition de respecter le protocole sanitaire.  

Publicité
Logo France Bleu
Le secteur agricole emploie beaucoup de travailleurs © Maxppp - Frédéric Speich

Un secteur qui a besoin d'aide

Mais les agriculteurs qui ont rencontré hier les services de l'Etat et les dirigeants de l'ODARC (Office de Développement Agricole et Rural de la Corse) réclament avant tout des allègements, voire la suppression de certaines charges patronales. Ils souhaitent aussi bénéficier, pour 2.320 d'entre eux, du régime fiscal BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux) accordé aux micro-entreprises. Autre demande, le paiement très rapide, dès le mois de mai, des aides versées dans le cadre de la PAC, comme les primes aux bovins ;et cela sans attendre la reprise des contrôles sur place qui ne peuvent plus être réalisés. Ils demandent enfin l'étalement du remboursement des primes trop perçues. Sur tous ces points relatifs à la fiscalité et aux aides, l'administration renvoie à une réunion ultérieure.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu