Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : l'aide exceptionnelle de solidarité est versée ce vendredi aux ménages les plus modestes

- Mis à jour le -
Par , France Bleu
France

Une aide exceptionnelle est distribuée vendredi 15 mai aux ménages les plus touchés économiquement par la crise du coronavirus en France. Elle est versée automatiquement par les caisses d'allocations familiales. Plus de 4 millions de foyers sont concernés.

Distribution alimentaire à Paris.
Distribution alimentaire à Paris. © AFP - KARINE PIERRE

Annoncée le 15 avril par le Premier ministre Edouard Philippe, une "aide exceptionnelle de solidarité" est distribuée ce vendredi aux ménages les plus modestes. Elle est destinée aux familles qui ont le plus souffert économiquement de la crise sanitaire et du confinement. 

Aide d'urgence : combien et pour qui ?

Les foyers allocataires du revenu de solidarité active (RSA) en avril ou en mai ou de l'allocation de solidarité spécifique (ASS) percevront une aide de 150 euros, à laquelle s’ajoutent 100 euros supplémentaires par enfant à charge de moins de 20 ans.

Toutes les familles bénéficiaires des aides personnelles au logement en avril ou en mai, qui ne perçoivent pas le RSA ou l’allocation de solidarité spécifique (ASS), bénéficieront d’une aide de 100 euros par enfant à charge de moins de 20 ans.

Un versement sans démarche à réaliser 

Piloté par les Caisses d'allocations familiales, le versement de l'aide d'urgence doit être "automatique, sans qu'aucune démarche ne soit nécessaire". Plus de quatre millions de foyers doivent bénéficier de ces aides exceptionnelles. Pour l'Etat, le montant de ce plan s'élève à 880 millions d'euros.

A cause du confinement et de la fermeture des écoles, de nombreuses familles, privées, par exemple, des tarifs sociaux de la cantine, ont engagé des dépenses alimentaires supplémentaires. Des travailleurs précaires ont perdu leur emploi juste avant ou pendant la crise et ne bénéficient plus que des minima sociaux. Le gouvernement évoque aussi les ménages qui ont connu une baisse importante de revenus occasionnels.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu