Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : l'Etat débloque 600 millions d'euros pour les régions

-
Par , France Bleu

L'Etat débloque un enveloppe de 600 millions d'euros à destination des régions, annonce ce jeudi le Premier ministre Jean Castex. De l'argent destiné à soutenir l'investissement des régions pour relancer l'économie.

Jean Castex a signé un accord avec le président de l'Association des régions de France Renaud Muselier ce jeudi
Jean Castex a signé un accord avec le président de l'Association des régions de France Renaud Muselier ce jeudi © Maxppp - Thomas Padilla

Une bonne nouvelle pour les régions. Le gouvernement annonce ce jeudi débloquer une enveloppe de 600 millions d'euros pour relancer les investissements et amorcer la relance économique dans les régions après la crise du coronavirus. 

Soutenir les régions en pleine crise du coronavirus

600 millions d'euros, "ce n'est jamais assez", tempère le président de l'Association des régions de France Renaud Muselier qui se dit quand même "satisfait" de cet accord. Lui évalue à 1,2 milliard d'euros l'impact de la crise sur les finances des régions. Mais ce coup de pouce est salutaire : "En 15 jours on a débloqué une situation très complexe que nous n'avions pas réussi à débloquer en trois ans", salue Renaud Muselier. 

Un accord qui apaise un peu les relations jusqu'ici très tendues entre l'exécutif et les régions. Celles-ci avaient claqué la porte des négociations avec le gouvernement en mai dernier, s'estimant oubliées d'un plan d'urgence de 4,5 milliards d'euros principalement destiné aux communes et aux départements. 

D'autres aides pour les régions 

En plus de ces 600 millions d'euros en crédits d'investissement, le gouvernement s'engage à compenser la baisse des impôts de production, décidée par l'exécutif pour stimuler la compétitivité des entreprises. Une mesure qui avait particulièrement touchée les régions, puisqu'elles percevaient jusque là 7 à 10 milliards d'euros, notamment via la cotisation sur la valeur ajoutée (CVAE). Cette compensation se fera via une fraction de la TVA versée aux régions.

En échange, les régions s'engageront à investir massivement dans la relance, jusqu'à 20 milliards d'euros. Cela se fera dans le cadre des contrats de plan Etat-Région 2021-2027 qui seront discutés entre septembre et décembre. Avec plusieurs axes forts comme la transition écologique, la recherche, la cohésion sociale, la santé, la formation professionnelle ou encore la modernisation des infrastructures de transport.

Il est aussi demandé aux régions d'alimenter un "fonds de sauvegarde" utilisable en cas de nouvelle crise.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess