Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : l'Etat et la région Bourgogne-Franche-Comté s'organisent pour aider les entreprises

-
Par , France Bleu Bourgogne

C'et l'une des promesses affichées par Emmanuel Macron au moment d'annoncer le confinement du pays : aucune entreprise ne sera livrée à la faillite. En Bourgogne-Franche-Comté, tout le monde s'organise pour répondre aux questions et à la détresse des patrons et de leurs salariés.

Marie-Guite Dufay la présidente du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté
Marie-Guite Dufay la présidente du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté © Maxppp - JC Tardivon

Voilà les mots, forts, du président Emmanuel Macron à propos de la lutte contre le coronavirus. Une guerre sanitaire qui va avoir d'importantes conséquences sur le plan économique, partout localement dans notre pays, d'autant plus avec le confinement annoncé pour les quinze prochains jours au moins. Face à l'inquiétude légitime des petits patrons en Côte-d'Or et plus largement dans la région, les autorités s'organisent.

"Nous sommes en guerre"

Préfecture et conseil régional à l'unisson

Les aides annoncées par le gouvernement vont prendre plusieurs formes : l'idée résumée par le préfet de Bourgogne-Franche-Comté Bernard Schmeltz, c'est que s'il n'y a "pas de recette pour une entreprise, il ne doit pas y avoir de dépense".  Une réunion a donc déjà eu lieu lundi avec le services de la région, une cellule de crise ouverte avec un fonds de solidarité doté de 9 millions d'euros. Un numéro d'information est également à la disposition de tous les chefs d'entreprises : le 03.80.76.29.38, ou bien pour les internautes l'adresse électronique suivante : bfc-continuite-eco@direccte.gouv.fr.

Les artisans peuvent compter sur leurs représentants

Plus spécifiquement, les artisans côte-d'oriens peuvent également compter sur la chambre des métiers et de l'artisanat, comme en témoigne son directeur adjoint Yann Durand : "On a totalement reconfiguré nos travaux et nos équipes. On est à l'écoute totale des artisans, je les invite déjà à se connecter à notre nouvelle plateforme numérique ouverte en début d'année. On a moyen d'être recontactés très rapidement par nos services, on a aussi un compte Facebook. Les artisans doivent nous joindre, on ne les reçoit plus au bureau parce que nous aussi on s'adapte, mais par le numérique on a la possibilité de répondre à toutes leurs questions. S'il y a pleins de mesures mises à leur disposition, on doit pouvoir leur répondre."

Sur le plan national, il y aura donc des mesures exceptionnelles : 45 milliards d'euros annoncés ce mardi matin par le ministre de l'économie Bruno Le Maire. Une garantie de l'Etat à hauteur de 300 milliards d'euros auprès des banques pour les crédits accordés aux petits entrepreneurs, et aussi des reports de charges fiscales et sociales, des suspensions de loyers, de factures de gaz, d'eau et d'électricité. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu