Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : l'industrie "a une capacité de résilience" dans les Pyrénées-Atlantiques malgré la crise

La Banque de France a dévoilé ce jeudi son étude annuelle concernant le bilan de l'activité économique des entreprises en Nouvelle-Aquitaine et les perspectives pour 2021. Grâce à la coopération des finances publiques, l'organisme dresse également un état des lieux dans les Pyrénées-Atlantiques.

Les sous-traînants de l'aéronautique ont beaucoup souffert, mais globalement le secteur de l'industrie dans le département s'en sort mieux qu'au niveau régional.
Les sous-traînants de l'aéronautique ont beaucoup souffert, mais globalement le secteur de l'industrie dans le département s'en sort mieux qu'au niveau régional. © Maxppp - BONNAUD Guillaume

Certaines secteurs d'activité ont plus souffert que d'autres de la crise économique liée à la crise sanitaire dans les Pyrénées-Atlantiques. La Banque de France a dévoilé ce jeudi lors d'une conférence de presse à Bayonne une étude annuelle sur le bilan des entreprises en Nouvelle-Aquitaine, et leurs perspectives économiques pour 2021, concernant les secteurs de l'industrie, des services et de la construction. La Banque de France, en coopération avec la direction des finances publiques, peut également dresser un bilan départemental. 

L'hôtellerie et la restauration à la peine, l'industrie limite la casse

Sans surprise, l'un des secteurs d'activité les plus touchés dans le département reste l'hôtellerie et la restauration. Les entreprises du secteur ont enregistré un recul de 27,5% du chiffre d'affaires en 2020, selon les chiffres fournis par la direction des finances publiques, basés sur les déclarations de TVA. 

Si les sous-traitants de l'aéronautique ont beaucoup souffert également, globalement l'industrie locale a mieux résisté à la crise qu'ailleurs en Nouvelle-Aquitaine. "En 2020 le recul du chiffre d'affaires dans l'industrie du département a été de -7,6%, détaille Frédéric Cabarrou, directeur départemental de la Banque de France. Ce recul est plus modéré que ce qui est annoncé par les industriels au niveau régional (environ -9%), donc on peut penser qu'on a quand même une faculté de résilience assez importante dans le département, ce qui permet d'être relativement optimiste pour la suite dès l'instant que les conditions sanitaires nous permettront de retrouver un fonctionnement normal de notre activité." Le rebond d'activité estimé par les industriels néo-aquitains est estimé a un peu plus de 5% pour 2021. 

Certains secteurs ont même quasiment retrouvé un niveau d'activité d'avant-crise, comme la pharmacie et l'agroalimentaire. D'autres secteurs se portent mieux, comme les services à l'industrie et plus précisément l'informatique. Dans ce domaine, les patrons ont fait remonter une forte demande de techniciens spécialisés à la Banque de France. 

Baisse du nombre de dossiers pour liquidation et redressements judiciaires

Autre fait notable, le nombre de dossiers examinés par la justice pour liquidations et redressements judiciaires a fortement chuté l'année dernière dans les Pyrénées-Atlantiques. "Le nombre des défaillances d'entreprises n'a jamais été aussi bas en France, c'est -36% au niveau national en 2020 et le même chiffre sur le département" confirme Frédéric Cabarrou. 

Un phénomène qui peut s'analyser selon lui par les mesures "bouclier" de l'Etat, comme le chômage partiel, le fonds de solidarité, ou encore le Prêt garanti par l'Etat. Dans les Pyrénées-Atlantiques, environ 7.600 sociétés ont bénéficié du PGE, la majorité étant des TPE et PME. Selon les prévisions de la Banque de France, le retour au niveau d'activité d'avant-crise serait envisagé au deuxième semestre 2022 au niveau national.    

"Retour au niveau d'activité d'avant crise à la mi 2022 selon nos prévisions" — Catherine Errecart, directrice de la Banque de France à Bayonne

Catherine Errecart, directrice de la Banque de France à Bayonne
Catherine Errecart, directrice de la Banque de France à Bayonne © Radio France - Oihana Larzabal
Choix de la station

À venir dansDanssecondess