Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : le gouvernement donne des précisions sur la fermeture des centres commerciaux, la liste se dessine

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé la fermeture des centres commerciaux de plus de 20.000 mètres carrés dès dimanche dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de Covid-19. Le gouvernement a apporté des précisions samedi. Ce dimanche, la liste des centres commerciaux concernés se dessine.

Le centre commercial Alma à l'arrêt pendant le 2ème confinement, Rennes (Ille-et-Vilaine) le 4 novembre 2020.
Le centre commercial Alma à l'arrêt pendant le 2ème confinement, Rennes (Ille-et-Vilaine) le 4 novembre 2020. © Radio France - Loïck Guellec

Les centres commerciaux de plus de 20.000 mètres carrés vont fermer dès dimanche a annoncé le Premier ministre Jean Castex, vendredi 29 janvier, dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus. Dans les grandes surfaces, les jauges vont être réduites à partir de lundi.

A la suite de ces annonces, c'est la désillusion pour ceux qui travaillent dans les centres commerciaux. A Bègles, près de Bordeaux, certains dénoncent une injustice. Dans le centre commercial des Rives d'Arcins, la grande surface alimentaire reste ouverte mais les 150 boutiques de la galerie doivent baisser le rideau. "Nous on doit fermer alors que la même boutique rue Sainte-Catherine peut rester ouverte. C'est carrément injuste. En plus tout le monde va s'agglutiner en cente-ville !", réagit par exemple Peggy, responsable d'une maroquinerie.

Pour les commerces de centre-ville, c'est en revanche le soulagement, comme l'explique Sébastien Duchowicz, président des Vitrines du Grand Nancy au micro de France Bleu Sud Lorraine. Mais il restait samedi des incertitudes.

Fermeture de quatre semaines pour tous les commerces non-alimentaires de plus de 20.000 mètres carrés

Plusieurs questions demeuraient. Par exemple, est-ce que les magasins de grande taille mais appartenant à une enseigne unique, comme la chaîne d'ameublement Ikea, seraient concernés ? La réponse est oui : tous "les commerces non alimentaires de plus de 20.000 mètres carrés de surface commerciale utile" seront concernés par la fermeture, a précisé le ministère de l'Economie.

Dans les centres commerciaux stricto sensu, les enseignes alimentaires pourront rester ouvertes, de même que les pharmacies, mais leur surface sera quand même prise en compte pour déterminer le seuil fatidique de fermeture : "Les 20.000 mètres carrés se calculent en additionnant l'ensemble des surfaces des commerces, alimentaires ou non", explique Bercy.

"Les zones commerciales, parcs d'activité et villages de marques où la circulation du public entre les commerces intervient en extérieur ne sont pas concernés et peuvent rester ouverts. En revanche, les bâtiments de plus de 20.000 mètres carrés cumulés reliés par des allées closes et couvertes de ces zones doivent fermer", détaille encore le communiqué.

Ces commerces resteront fermés au moins quatre semaines, a appris ce samedi franceinfo. Cela concerne près de 400 centres commerciaux en France, soit 25 000 magasins.

Les commerces fermés disposeront de plusieurs aides, dont un accès au fond de solidarité publique mis en place pour soutenir les entreprises en difficulté, un recours possible au chômage partiel pris en charge intégralement par l'Etat, ainsi que l'annulation des charges patronales.

Contrôles renforcés

Le gouvernement a par ailleurs confirmé que le nombre maximum de clients serait encore abaissé dans les commerces, sauf pour les plus petits d'entre eux. S'ils font plus de 400 mètres carrés, ils ne pourront plus accueillir qu'un client pour 10 mètres carrés. En dessous, le seuil demeure à huit mètres carrés.

"Une multiplication des contrôles aura lieu dès ce week-end", a averti le ministère. Une opération a d'ores et déjà été menée ce samedi matin dans les grandes surfaces de l'Indre

Quels magasins sont concernés ?

La liste des centres commerciaux concernés par les fermetures commence à se dessiner mais les préfectures sont encore en train d'y travailler. Pour le moment, devront fermer dès dimanche (par département) :

Auvergne-Rhône-Alpes

Bourgogne-France-Comté

Bretagne

Dans les Côtes-d'Armor aucun centre ne va fermer.

Centre-Val de Loire

Corse

Grand Est

Hauts-de-France

Île-de-France

Normandie

Nouvelle-Aquitaine

En Haute-Vienne et en Corrèze aucun centre ne va fermer.

Occitanie

Pays de la Loire

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Choix de la station

À venir dansDanssecondess