Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : la CPME du Territoire-de-Belfort réclame des mesures massives pour les entreprises

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Les entreprises sont inquiètes après les premières mesures annoncées par le président de la République concernant le Covid-19. Le président de la CPME du Territoire-de-Belfort Louis Deroin réclame des mesures massives pour les entreprises.

Louis Deroin, président de la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises du Territoire de Belfort
Louis Deroin, président de la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises du Territoire de Belfort © Radio France - Jonathan Landais

Des mesures pour les entreprises et les salariés c'est ce qu'a annoncé jeudi soir le président Emmanuel Macron. Le chef de l'Etat parle de mesures massives, comme par exemple, l'indemnisation des salariés contraints de rester chez eux. Des pistes bien accueillies dans le monde de l'entreprise, même si du côté de la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises du Territoire de Belfort, on considère qu'il faudra faire plus.

Les entreprises n’ont pas les moyens financiers de tenir, il faut donc les aider

Pour Louis Deroin, président de la CPME, la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises du Territoire de Belfort, les mesures annoncées vont dans le bon sens, mais c'est encore insuffisant. Il prévient : "Les compensations partielles sont un premier pas, mais on aura besoin de mesures massives". Pour lui, ce n'est pas le cas pour l'instant.

La CPME, la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises a toute une série de propositions pour les entreprises touchées. Elle demande le report de certains taxes (taxe de terrasse) et allègement d’autres (CFE…).

Louis Deroin rappelle qu'aujourd'hui de nombreuses entreprises du Territoire-de-Belfort sont touchées : "La grosse inquiétude sur un territoire industriel comme le notre, est de savoir combien de temps, les entreprises vont pouvoir produire".

Des propositions concrètes pour l'hôtellerie et la restauration

Il rappelle que le secteur culturel est quasiment à l'arrêt, et donc sans ressources :  "A l’Axone, il y zéro événement en mars, donc zéro chiffre d’affaire sur le mois".

Sur le territoire, il estime aussi que l'hôtellerie est touchée à 30 voire 40 %.

Il faut garder son calme mais être réactif

Pour Louis Deroin, :"Les entreprises n’ont pas les moyens financiers de tenir. Il faut donc les aider".

Une réunion d’urgence  a eu lieu dans le Territoire-de-Belfort pour savoir comment on va sauver cette filière. Pour lui, le coût des contrats perdus ou les annulations d'événements vont se répercuter sur le chiffre d'affaire pendant plusieurs mois.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu