Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : la crise sanitaire fait émerger de nouveaux modèles de commerces de proximité

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Vaucluse

Le “consommer local” est de plus en plus privilégié pour l’alimentation, mais aussi pour d’autres commerces de proximité qui reçoivent le soutien des habitants. Souvent obligés de fermer, les commerçants inventent des moyens pour garder le contact avec leurs clients.

A Avignon, la librairie "La Mémoire du monde" a mis en place des bons d'achats confinés et un système de drive piéton
A Avignon, la librairie "La Mémoire du monde" a mis en place des bons d'achats confinés et un système de drive piéton - © La Mémoire du Monde

Après un mois et demi de confinement, nos modes de consommation ont été bouleversé : les seuls magasins ouverts sont ceux de première nécessité. Plus d'un Français sur cinq dit avoir changé sa façon de consommer. À Avignon, on aperçoit de plus en plus de files d'attente devant les épiceries, les primeurs, les commerces de proximité.

Des livraisons à domicile faites par les commerçants eux-mêmes

Le “consommer local” est de plus en plus privilégié pour l’alimentation, mais aussi pour d’autres commerces de proximité qui reçoivent le soutien des habitants. Souvent obligés de fermer, les commerçants inventent des moyens pour garder le contact avec leurs clients. Aux Halles d'Avignon par exemple, la fermeture a été un gros coup dur pour la quarantaine de commerçants qui y sont installés. Certains ont perdu jusqu'à 65% de leur chiffre d’affaires. 

Alors pour continuer à vendre, les commerçants des Halles ont inventé un nouveau modèle de commerce de proximité. Ils ont  mis en place la livraison à domicile. Les commandes sont centralisées et les courses regroupées. Chaque matin, à partir de 9h, vous pouvez téléphoner à un des commerçants participant à l’opération et lui commander vos courses qui vous seront livrées le lendemain. 

Pérenniser le système pour les personnes âgées

"_On prend nos véhicules personnels, on a découpé la ville en secteurs et on se répartit les livraison_s", explique Joël Bony, spécialisé dans les fruits et légumes. Ils arrivent à près de 200 commandes par jour en semaine, et jusqu'à 300 le week-end. Ce commerçant explique bien sûr que le "vrai contact" lui manque, mais il compte bien pérenniser avec ses collègues le système de livraison mis en place, notamment pour les personnes âgées qui ne pourront pas se déplacer avant un bon moment. La liste des commerces avec leurs numéros de téléphone est à retrouver sur le site des halles d'Avignon.

Un drive piéton pour acheter des livres

Consommer local, c’est aussi valable pour la nourriture du cerveau. Et pour pouvoir continuer à vendre, la librairie "La Mémoire du monde", une institution depuis 46 ans à Avignon, a inventé un système de drive piéton.

"On a lancé notre site internet où on peut acheter des bons d'achats confinés", explique Marlies Giornal. "On n'a plus aucune rentrée d'argent, et avec l'annulation du Festival d'Avignon cet été, on sait qu'on perdra 30 % de notre chiffre d'affaires de l'année en juillet. Ces bons d'achats peuvent être utilisés soit une fois que la librairie sera rouverte, soit dès maintenant avec le système de drive piéton que j'ai mis en place". 

Marlies Giornal accueille trois fois dans la semaine les clients qui lui ont commandé des livres via le site internet ou par sms. Les retraits se font le mardi matin, ainsi que les vendredis et samedis après-midi. La libraire a préparé les livres au préalable et les a conditionnés dans des sacs. Ses clients ont à disposition le stock actuel de la librairie, soit environ 13.000 ouvrages. Et les clients jouent le jeu du consommer local, puisqu’en trois heures de drive le samedi après-midi, cette libraire a fait le chiffre d’un samedi normal.

Un habitant d'Orange vient également de lancer une cagnotte en ligne pour soutenir les commerçants de sa ville. Thomas Faure dit" qu'avec la crise sanitaire que nous traversons et l'annulation des Chorégies c'est l'économie locale qui est menacée", il ne veut pas rester les bras croisés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess